Madina Legue

Acheter des produits

Ou Trouver Des Produits Sans Lactose?

Ou Trouver Des Produits Sans Lactose
Il n’est pas toujours facile de trouver des produits sans lactose. Chez Naturalia, nous les avons regroupés pour vous les rendre plus facilement accessibles. Des laits sans lactose, des fromages sans lactose et bien d’autres produits encore sont disponibles.

Quels sont les produits laitiers sans lactose ?

Substituts sans lactose – De nombreux produits sans lactose sont désormais disponibles : lait sans lactose, yaourt sans lactose, fromage sans lactose. N’hésitez-pas à les essayer. Sinon, il faudra se tourner vers des alternatives non laitières sans lactose. Les sources de calcium non laitières sont :

  • Dérivés de soja : boisson de soja, crème de soja, poudings et yaourts de soja
  • Autres substituts au lait : boisson d’amande, de tournesol ou de chanvre
  • Aliments à base de riz : fromage de riz, pouding de riz, boisson de riz
  • Jus de fruits enrichis en calcium

La boisson de soja représente le meilleur substitut au lait traditionnel car il contient sensiblement les mêmes quantités de calcium, de vitamine D et de protéines. Par contre, les boissons d’amandes ou de riz sont moins nourrissantes car elles contiennent très peu de protéines. Enfin, les haricots blancs, les légumes verts comme les choux, les haricots verts ou le brocoli ainsi que certaines noix comme les amandes ou les noix du Brésil contiennent du calcium.

Quels sont les yaourts qui sont sans lactose ?

Provamel à base de soja – Ou Trouver Des Produits Sans Lactose ©Provamel Les adeptes des supermarchés bio connaissent bien Provamel ! En effet, c’est là qu’on trouve ces desserts et yaourts sans lactose et plus précisément, au rayon frais. A base de soja, tous les produits de la marque sont sans gluten, sans lactose et vegan… ou plutôt pro-nature et pro-bio comme on dit chez eux. Car la marque est engagée pour le bien-être des animaux et la protection de l’environnement. Le soja, l’ avoine , le riz, ou encore les noisettes et amandes sont produits en Europe pour réduire l’empreinte carbone.

Quels sont les aliments à éviter en cas d’intolérance au lactose ?

A EVITER : Lait entier, ½ écrémé, écrémé, battu, lait concentré, poudre de lait. (Jamais de lait à jeun) Babeurre, crème, crème à fouetter, crème glacée, glaces au lait, crème pudding, riz au lait, flan,… Toutes les boissons lactées : lait chocolaté, milkshake.

Comment savoir si un produit contient du lactose ?

Quels sont les fromages sans lactose ?

lactose : – Voici donc 3 catégories de fromages, dont la teneur en lactose va décroissant : A éviter par les personnes souffrant d’intolérance au lactose  : Faisselles, Fromages blancs, Petits-Suisses ; Brousses… Brie de Meaux, Brie de Melun, Camembert, Chaource, Coulommiers, Carré de l’Est, Neufchâtel ; Epoisses, Langres, Livarot, Maroilles, Mont-d’Or, Munster, Pont-l’Evêque, Reblochon – Bleu d’Auvergne, Bleu de Gex, Bleu des Causses, Fourme d’Ambert, Fourme de Montbrison, Roquefort ; Sans oublier les fromages de chèvre et de brebis : Bûches, Briques, Chabichou, Charolais, Chevrotin des Aravis, Crottin de Chavignol, Feta, Mâconnais, Rocamadour, Sainte Maure, Valençay… A privilégier si vous souffrez d’une intolérance sévère :  Cantal, Edam, Gouda, Laguiole, Mimolette, Morbier, Ossau-Iraty, Pyrénées, Raclette, Saint Nectaire, Saint Paulin, Salers, Tome de Savoie, Tome des Bauges, Tome noire des Pyrénées ; Abondance, Beaufort, Comté, Emmental, Gruyère – et le Parmesan, à pâte dure.

Est-ce que le chocolat noir contient du lactose ?

Du lactose dans le chocolat ? –   Sans parler du très explicite  chocolat au lait , qui contient du lait en poudre ou du lait concentré, il convient de préciser que le «  chocolat blanc  », comme son nom ne l’indique pas, n’est pas composé de cacao : c’est une préparation à base de beurre de cacao, additionné de sucre, d’arôme – et de lait ! Prudence, donc… Ou Trouver Des Produits Sans Lactose Le chocolat noir ne contient que rarement du lactose, ou alors seulement sous forme de traces. Le  chocolat de couverture  ou  chocolat pâtissier  est utilisé par chocolatiers et pâtissiers professionnels comme matière première pour les enrobages (de chocolats fantaisie ou de truffes), mais également pour tous types de pâtisseries « au chocolat » (fondant, cake, ganache, mousse ou autres cookies).

  1. Il faut savoir que s’il contient en principe au moins 32% de beurre de cacao (ce qui le rend très fluide pour réaliser un enrobage plus fin qu’un enrobage classique), il peut en revanche être noir, au lait ou blanc – et qu’il faut donc se reporter aux caractéristiques de ces différents « chocolats »;

Quant au  chocolat noir , également appelé  chocolat fondant  ou  chocolat amer , c’est le « chocolat » à proprement parler. Il s’agit d’un mélange de cacao et de sucre qui contient au minimum 35 % de cacao, seuil au-dessous duquel il doit se dénommer « confiserie chocolatée ».

Quel chocolat sans lactose ?

Comment manger sans lactose ?

Quels sont les aliments qui ne contiennent pas de lactose ? Que manger quand on adopte un régime sans lactose ? – Tous les aliments ne contenant pas de produits laitiers sont dépourvus de lactose. Ainsi, les fruits, les légumes, les viandes, les poissons, les céréales, le riz, les pâtes, les légumineuses, les crustacés, les boissons hors boissons lactées ne contiennent pas de lactose.

Est-ce que le lactose donne des gaz ?

FROMAGE SANS LACTOSE COMMENT?? POURQUOI?? ET LESQUELS ??

L’intolérance au lactose, c’est-à-dire au sucre du lait, est causée par une déficience en lactase. Sans cette enzyme le lactose ne peut être scindé ni digéré et arrive en grande quantité dans l’intestin. Ceci provoque un flux d’eau pouvant entraîner des diarrhées.

En outre, le lactose non scindé fermente sous l’action des bactéries intestinales entraînant l’apparition de gaz intestinaux qui provoquent maux de ventre, ballonnements et coliques. Cette intolérance provoquée par une mutation génétique est très présente chez les adultes du pourtour méditerranéen mais également parmi les populations asiatiques et africaines.

L’intolérance au lactose ne doit pas être confondue avec l’allergie aux protéines de lait, qui reste rare et surtout présente chez les nourrissons. Effectuer un diagnostic précis est indispensable car de nombreux patients pensent à tort être intolérants au lactose alors qu’ils souffrent de colopathie avec des symptômes comme des diarrhées ou des douleurs abdominales.

Dans un premier temps, mettez en place une éviction des produits laitiers (lait, yaourt, fromage frais) avec une réintroduction quelques semaines plus tard. Si les symptômes réapparaissent, confirmez votre diagnostic par un test dit de l’hydrogène expiré.

En cas d’intolérance avérée, le traitement consiste à réduire le lactose de l’alimentation quotidienne. Le lactose est surtout présent dans le lait de mammifère (vache, brebis et chèvre) et certains produits laitiers peu fermentés : crème, crème acidulée, crème à café, kefir, fromage frais, séré, cottage-cheese, blanc-battu).

Attention car l’industrie agroalimentaire utilise fréquemment le lactose dans toute sorte de produits (charcuterie, petits pains, tresses, condiments). On estime que la majorité des personnes atteintes d’intolérance au lactose peuvent tolérer une prise de 10g de lactose répartie sur la journée (soit l’équivalent de 200 ml de lait).

Testez votre propre seuil de tolérance et évitez de supprimer complètement les produits laitiers car ils sont notre principale source de calcium. En choisissant des produits laitiers délactosés mais aussi des fromages à pâtes dures, du brie ou du camembert par exemple, qui ne contiennent que des traces de lactose, les personnes souffrant d’intolérance au lactose peuvent avoir un apport en calcium de qualité et une alimentation saine. Afin de faciliter la tolérance au lactose, voici quelques suggestions :

  • Éviter de consommer du lait à jeun et en trop grande quantité.
  • Fractionner les prises de produits laitiers et consommer d’autres aliments en même temps.
  • Incorporer le lait dans des préparations (purée, riz au lait, semoule au lait…).
  • Privilégier la consommation de yaourts et de fromages affinés, qui contiennent naturellement moins de lactose grâce aux bactéries lactiques présentes dans les yaourts ainsi qu’à l’égouttage et à l’affinage de ces fromages.
  • Consommer du lait délactosé plutôt que des laits végétaux souvent pauvres en calcium.
  • Si les apports en lactose sont difficiles à maîtriser (repas au restaurant, invitations, vacances) vous pouvez utiliser des préparations pharmaceutiques à base de lactase.
See also:  Où Trouver Les Produits Biovie?

Il est important de s’assurer tout au long de la vie d’apports en calcium optimaux, afin de contribuer à la croissance d’abord puis à la solidité osseuse. Si un risque de carence existe, parlez-en à votre médecin afin qu’il vous prescrive une supplémentation en calcium et vitamine D. Raffi Maghdessian , Responsable du service nutrition.

Est-ce que les pâtes contiennent du lactose ?

Quelles sont les solutions ? – Les symptômes disparaissent avec l’arrêt de la consommation des produits contenant du lactose , c’est-à-dire le lait (de vache, mais aussi de brebis ou de chèvre), la crème, le fromage blanc, les crèmes dessert. En revanche, les fromages à pâte dure (comté, emmental…) ou le fromage de brebis ne contiennent que des traces de lactose et ne posent donc pas de problème.

Les pâtes molles type camembert ou le beurre ont une teneur très faible en lactose, et les yaourts comportent des bactéries qui prédigèrent le lactose. “Sauf à être très intolérant, on peut ingérer jusqu’à 12 g de lactose par jour par tranches de 3 g” , estime le Dr Chabane.

Et notez que si les boissons et crèmes végétales sont une bonne alternative aux produits laitiers, il existe aussi des laits à teneur réduite en lactose, intéressants pour leur richesse en calcium. Enfin, il est possible de prendre des comprimés de lactase pour mieux digérer les produits laitiers.

  1. Si rien de tout cela n’améliore vos symptômes, “c’est peut-être qu’il y a aussi une intolérance aux protéines de lait (caséines et autres)” , indique le Dr Habib Chabane, allergologue et auteur de Les allergies alimentaires (éd;

Vigot). Il faudra dans ce cas supprimer tous les produits laitiers, même ceux faibles en lactose. Lisez attentivement les listes d’ingrédients. Certes, les principaux pourvoyeurs de lactose sont les produits laitiers et leurs dérivés. Mais il est aussi utilisé dans un certain nombre de fabrications industrielles comme les produits de boulangerie et pâtisserie les charcuteries, les céréales de petit-déjeuner, les sauces, les plats préparés, les confiseries, le chocolat (même noir), et la majorité des aliments en poudre tels que la purée, etc.

Si vous êtes intolérant au lactose , ouvrez l’œil et cherchez sur les listes d’ingrédients de ces aliments les mentions de lait, crème, beurre mais aussi sérum lactique, lactosérum ou caséinates. Mais ne videz pas pour autant vos placards et votre frigo.

Le gastro-entérologue Nicolas Mathieu et la diététicienne-nutritionniste Brigitte Coudray vous disent, dans ce diaporama, ce que vous pouvez vous permettre de manger sans craindre de ne pas le digérer. A lire aussi :

  • Allergies et intolérances : quelle différence ?
  • A qui s’adresse le régime sans lactose ?
  • Tendances nutri : le jeu des 7 tribus
See also:  Légumes Qui Se Régénèrent?

Inscrivez-vous à la Newsletter de Top Santé pour recevoir gratuitement les dernières actualités © Getty Images/iStockphoto 2/10 – Oui mais. à la crème fraîche Elle est moins riche en lactose que le lait mais en contient tout de même 2,5 g pour 100 g de crème. Toutefois, comme elle est souvent incorporée à des recettes, elle n’est pas forcément à exclure. © Getty Images/iStockphoto 3/10 – Oui aux yaourts Le yaourt et le lait fermenté contiennent 3 à 4 % de lactose, mais également des ferments lactiques qui vont jouer le rôle de la lactase au niveau intestinal. Ils sont donc souvent bien tolérés. © Getty Images/iStockphoto 4/10 – Oui aux fromages affinés En ce qui concerne les fromages, ceux dits “frais” contiennent du lactose en quantité importante (2 à 4 %). Mais lors de la fabrication des autres variétés, l’élimination du petit-lait va évacuer une partie du lactose, puis le travail des bactéries va dégrader le restant pour produire de l’acide lactique. Ainsi, plus un fromage est affiné, moins il comporte de lactose. © Getty Images/iStockphoto 5/10 – Quels fromages choisir ? Face à l’impossibilité d’apprendre par cœur la liste des fromages faibles en lactose, dirigez-vous vers les pâtes les plus dures. Dans le parmesan, le beaufort, le comté ou le cheddar, le lactose n’est présent qu’à l’état de traces. © Getty Images/iStockphoto 6/10 – 100 ml de lait par jour En pratique, la plupart des gens qu’on dit intolérants au lactose peuvent tolérer 5 g de lactose, ou 100 ml de lait par jour, explique le gastro-entérologue Nicolas Mathieu. Et 90 à 95 % de la population française peuvent digérer sans difficulté 12 g de lactose quotidiens. © Getty Images/iStockphoto 7/10 – Jamais à jeun Le mieux est d’éviter de boire du lait à jeun, d’ingérer de petites quantités à la fois, et de répartir sa consommation tout au long de la journée. De plus, on a remarqué que le lait est bien mieux digéré s’il est mêlé à une préparation (purée, béchamel, soupe, riz au lait, etc. Car le lactose arrive alors plus progressivement dans l’organisme, ajoute la diététicienne nutritionniste Brigitte Coudray. © Getty Images/iStockphoto 8/10 – Quelle boisson à la place du lait ? La boisson de soja, riche en protéines, a un goût neutre et peut se substituer au lait animal dans n’importe quelle recette. La boisson d’amande est très digeste, et sa saveur douce est appréciée en pâtisserie. La boisson d’avoine procure à la fois fibres et glucides, ce qui en fait une option énergisante idéale pour le petit-déjeuner. Quant à la boisson de riz, son goût sucré est très apprécié, mais elle a en contrepartie un indice glycémique élevé. © Getty Images/iStockphoto 9/10 – Quelles sont les autres sources de calcium ? Certaines eaux minérales, par exemple. Les légumes verts tels que les choux de toutes sortes, les épinards ou les bettes sont également riches en calcium ; de même que le tofu, les haricots blancs ou encore les amandes. © Getty Images/iStockphoto 10/10 – On n’oublie pas les fruits et légumes Consommés durant le même repas que des produits laitiers, ils permettent à l’intolérant de mieux digérer ces derniers. Les fruits et légumes ralentissent la vidange du tube digestif grâce à leurs fibres, explique le docteur Nicolas Mathieu. Ils augmentent donc le temps de contact entre le lactose et la lactase restante au niveau du petit intestin.

Quel aliment contient le plus de lactose ?

Lactose : dans quels aliments le trouve-t-on ? – L’apport en lactose provient principalement de l’alimentation. Les produits laitiers sont donc d’importantes sources de lactose. On le retrouve notamment dans :

  • le lait entier ou écrémé
  • la crème fraîche
  • les yaourts natures
  • le fromage blanc
  • la crème fouettée
  • le fromage blanc
  • le fromage fondu
  • le beurre
  • le camembert
  • la mozzarella
  • le parmesan
  • le fromage de brebis
  • le riz au lait
  • les crèmes glacées

Quel est le meilleur lait sans lactose ?

Noviembre Anita Vela via Getty Images Noviembre Anita Vela via Getty Images Le lait. Ce mot de quatre lettres suffit à faire trembler ceux qui ont une intolérance au lactose. Heureusement pour eux (et pour les végétaliens parmi nous), plusieurs alternatives aux produits laitiers vous éviteront les douleurs d’estomac. “L’intolérance au lactose ne nécessite pas de faire une croix sur les produits laitiers”, explique Kathleen McClinton , diététicienne diplômée à Winnipeg (Canada).

“Certains fromages à pâte dure contiennent moins de lactose que le lait, et les yaourts au bifidus sont parfois mieux assimilés par les personnes qui souffrent de cette intolérance. ” Le lactose est un glucide que l’on trouve dans le lait et d’autres produits laitier.

En cas d’intolérance, il peut entraîner des diarrhées, des douleurs abdominales et des flatulences. McClinton précise que, passé la trentaine, plus des deux-tiers des Canadiens ne consomment pas assez de lait ou de produits laitiers. Le guide publié par le ministère de la Santé canadien souligne que cet aliment est une source essentielle de calcium, de vitamines A et D, de potassium et de riboflavine (vitamine B2).

Selon elle, un régime sans produits laitiers peut entraîner des déficiences en calcium (un apport journalier de 250 ml de lait équivaut à celui d’un kilo de brocolis ou de douze tranches de pain complet).

“C’est pourquoi une boisson énergétique comme le lait de soja peut pallier cette déficience, ce qui est particulièrement important dans le cas de la vitamine B12, que l’on ne trouve généralement que dans les produits animaux”, ajoute-t-elle. Au niveau nutritionnel, les produits sans lactose ne sont pas forcément meilleurs pour la santé, surtout si l’on tient compte des sucres ajoutés. Le lait de soja Debbi Smirnoff via Getty Images Debbi Smirnoff via Getty Images De toutes les alternatives disponibles sur le marché, le lait de soja est probablement la plus connue et la plus répandue. “Ce n’est pas vraiment un lait, mais un liquide issu du germe de soja. Comme il ne contient pas de lactose, il est souvent conseillé aux personnes qui ont une intolérance. ” McClinton précise que le lait de soja est la seule alternative recommandée au quotidien par le ministère de la Santé canadien.

See also:  Comment Tester Des Produits?

“Les gens qui ne consomment pas de produits laitiers doivent faire très attention à la composition des aliments qu’ils achètent”, souligne la diététicienne. Pour vous aider à faire un choix, McClinton vous propose sept alternatives saines.

“Comparé aux autres laits, son profil nutritif se rapproche le plus de celui du lait de vache. ” Le lait de soja est une bonne source de protéines, et la plupart des produits à base de soja contiennent des compléments en calcium, riboflavine, et vitamines A, D et B12. Le lait de riz Imaginar via Getty Images Imaginar via Getty Images Le lait de riz est fait avec du riz bouilli, du sirop de riz, et de la farine de riz complet. Il a généralement meilleur goût que le lait de vache. “Comparé aux produits laitiers et au lait de soja, le lait de riz contient beaucoup moins de protéines (1 g seulement) et très peu de calcium”, explique McClinton. Elle ajoute que la plupart des marques rajoutent du calcium et des vitamines A, D et B12. Le lait d’amande DNY59 via Getty Images DNY59 via Getty Images Cette autre alternative populaire est faite avec des amandes écrasées, de l’eau et un édulcorant léger. “Manger une poignée d’amandes est bien entendu très calorique, mais le lait d’amande est beaucoup moins riche, et les gens sont souvent très surpris d’apprendre qu’il ne contient que très peu de protéines, et presque pas de vitamine B. ” Si vous cherchez à profiter des bienfaits énergétiques de la consommation d’amandes, mieux vaut donc en manger une poignée. Le lait de pomme de terre Adam Gault via Getty Images Adam Gault via Getty Images Oui, oui, ça existe. “Le lait de pomme de terre est l’une des alternatives les plus récentes. Il est donc plus difficile à trouver que le lait de soja ou de riz. ” Comme ce dernier, le lait de pomme de terre contient beaucoup de glucides mais peu de protéines. Le lait de chanvre Jethro Loader via Getty Images Jethro Loader via Getty Images Habituellement fabriqué avec des coques de graines de chanvre, de l’eau et un édulcorant, le lait de chanvre contient davantage de protéines et d’oméga-3 que les autres, mais pas de calcium. Le lait d’avoine Image Source via Getty Images Image Source via Getty Images Le lait d’avoine est fait avec du gruau, de l’eau et parfois d’autres céréales, des fèves, de l’orge, du riz complet et des germes de soja. Il est assez doux et légèrement sucré, ce qui en fait un produit de substitution idéal au lait écrémé ou demi-écrémé. “Comme pour les autres boissons à base de plantes, faites attention aux compléments. Je le déconseille aussi aux personnes qui souffrent d’une intolérance au gluten.

Quelle charcuterie sans lactose ?

Les charcuteries sont nombreuses à contenir du lait mais la bonne nouvelle c’est qu’elles n’en contiennent pas toutes ! Vous pouvez tout à fait trouver de la charcuterie sans lait dans votre supermarché. Il vous suffit pour ça d’étudier les étiquettes nutritionnelles et de traquer la présence de lait.

Certaines charcuteries contiennent plus facilement du lait que d’autres, pour autant , on trouve presque toujours une alternative de charcuterie sans lait. Les jambons blancs et jambons cuits (crus, serrano, bayonne) sont majoritairement sans lait.

En revanche, le saucisson, le chorizo ou encore la rosette contiennent très souvent du lait sous différentes formes. Je n’ai d’ailleurs pas trouvé de références de rosette ou de saucisson sans lait.

Est-ce qu’il y a du lactose dans le fromage blanc ?

Les fromages à éviter – Certains fromages sont très riches en lactose. Ce sont principalement les fromages frais à tartiner et le fromage blanc de vache :

  • le cottage cheese
  • le Saint Môret® 
  • le Philadelphia® 
  • le Kiri® 
  • le Caprice des Dieux® 
  • le Boursin® 
  • le Tartare® 
  • le Carré frais® 
  • le fromage blanc de vache

Est-ce que dans le beurre il y a du lactose ?

Dans quel cas utiliser du beurre sans lactose ? – Le beurre classique est confectionné à partir de lait de vache et contient par conséquent du lactose : une portion de beurre (10 g) contient en effet 0,06 g de lactose. Cette quantité de lactose, même si elle est infime peut suffire à déclencher de violentes réactions chez les personnes allergique au lait de vache.