Madina Legue

Acheter des produits

Comment Transporter Des Produits Congelés?

Comment Transporter Des Produits Congelés
Les produits surgelés peuvent également être transportés dans des contenants isothermes (ex : glacière). Des moyens réfrigérants (plaque eutectiques, glace carbonique) sont placés à l’intérieur du contenant et permettent dans ce cas précis un transport dans un véhicule classique.

Comment transporter de la viande congelée en voiture ?

Si vous craignez que certains aliments posent des problèmes s’ils se décongèlent (comme la viande ), vous pouvez les placer dans un petit sac isotherme bien isolé avant de le mettre dans la glacière.

Comment voyager avec de la viande congelée ?

Que vous soyez amateur de camping ou de BBQ sur la plage, ou encore entraîneur de l’équipe des Moustiques du lac Perdu, vous aurez besoin – un jour ou l’autre – d’une glacière. Mais est-ce vraiment efficace au point d’y mettre de la viande? Premièrement, nous verrons ensemble les besoins à analyser avant de faire l’achat d’une glacière ainsi que les différents types existants.

  1. Nous identifierons ensuite les éléments importants à planifier avant vos sorties, afin d’éviter les mauvaises surprises;
  2. Enfin, nous découvrirons les ennemis des aliments périssables ainsi que quelques astuces pour profiter de l’été au maximum sans avoir à vous soucier de vos provisions (ou presque);

Après tout, nos ancêtres le faisaient… pourquoi pas nous? Analysez vos besoins Avant de vous lancer dans les magasins, il y a certains éléments à considérer. En effet, il est bon de se réfléchir à la taille de la glacière dont on a besoin, en fonction du nombre de personnes à approvisionner et de la durée de l’escapade.

Ensuite, il est nécessaire de savoir de quelle façon votre glacière sera transportée, afin de choisir la matière que vous allez privilégier. Le sac à bandoulière sera plus pratique pour un pique-nique lors d’une randonnée à vélo, mais la glacière de plastique sera nettement plus efficace pour une tournée complète des terrains de camping de la Gaspésie.

Finalement, il y a un grand écart dans les prix… Il s’agit d’évaluer le budget que vous pouvez y accorder. Il est fortement recommandé de favoriser cet achat en fonction de vos besoins plutôt que de miser sur les soldes… Vous aurez ainsi plus de chances de la garder longtemps et d’éviter la visite, 3 fois par jour, de tous les restaurants de la région.

Les glacières Il existe donc d’importants écarts de prix entre les glacières. En effet, le prix varie selon la grandeur choisie, la matière dont elle est faite, l’isolation qu’elle procure, etc. Tout d’abord, voyons les différents types offerts sur le marché.

Les sacs  : peu importe le type de sac, ceux-ci ont tous à peu près le même défaut : ils sont munis d’une fermeture éclair, qui les rend moins hermétiques : la durée de conservation des aliments s’en trouve diminuée. Les sacs seront utiles pour les pique-niques ou les voyages de moins de 24 heures, et idéaux pour les lunchs des enfants.

Pour garder vos provisions au frais, on favorise les différents modèles de glace artificielle, telle que les ice packs ou les sachets de gel : ces derniers sont parfaits pour les situations où vous aurez besoin de voyager léger ou quand vous disposerez d’un espace limité.

Les glacières rigides  : celles-ci sont fabriquées de plastique dur, généralement rempli de mousse de polystyrène renforcée. Idéales pour les fêtes ou les excursions en camping de moins de 3 jours, elles sont habituellement munies d’une valve d’écoulement.

Le contrôle de la fonte de la glace ne pose pas de problème, mais elles sont encombrantes et peu pratiques si vous devez marcher sur une longue distance. Si vous comptez partir pour une longue période, favorisez les blocs de glace qui prendront plus de temps à fondre.

Par contre, la température sera moins froide. Pour les bouteilles ou les récipients hermétiques, la neige ou la glace concassée refroidiront plus intensément, mais sur une période de temps beaucoup plus courte. Astuce : si vous connaissez quelqu’un qui en possède une, demandez-lui de vous la prêter pour faire un essai.

  1. Aussi, attendez la fin de la saison estivale pour effectuer votre achat;
  2. Pour écouler leur stock, les magasins offrent à ce moment des soldes intéressants… au grand bonheur de nos portefeuilles! Planifiez! Lorsque vous planifiez votre voyage, effectuez une liste de tous les repas et collations dont vous aurez besoin en fonction de la durée de votre séjour et de ce que vous voulez manger;

De cette façon, il sera plus facile de gérer la façon de les conserver et l’ordre dans lequel chaque aliment devra être consommé. Cette préparation évite les mauvaises surprises et vous permet de profiter au maximum de vos mets préférés. Les viandes fraîches (plus fragiles) comme les volailles et les poissons devraient être mangées en début de voyage.

  • Le steak et les viandes marinées peuvent en revanche être consommés quelques jours plus tard;
  • On garde les charcuteries pour la fin du séjour, puisqu’elles sont traitées et du même coup, plus tolérantes à la glacière;

C’est l’occasion de planifier des sandwichs pour le chemin du retour. Les produits scellés hermétiquement finiront par être ouverts. Si vous avez l’intention de les utiliser pour plusieurs repas, prévoyez un emballage supplémentaire. Aussi, munissez-vous de sachets de glace en gel : en plus de se mouler à la nourriture, ils seront très utiles en cas de blessure.

  • Si vous envisagez d’aller à la pêche, planifiez le transport du retour;
  • Une méthode efficace consiste à utiliser un récipient de polystyrène assez solide avec un couvercle (une boîte de poisson ou de fleurs, par exemple), de le remplir d’eau et de le mettre au congélateur environ 48 heures avant votre départ;

Enroulé dans une serviette de plage ou avec des journaux et transporté dans une boîte de carton scellée, ce procédé peut être efficace jusqu’à 1 semaine (selon les conditions extérieures). Astuce : puisque l’air froid redescend, évitez de mettre toute la glace dans le fond de la glacière et gardez-en un peu pour la surface.

  1. Les points importants à surveiller Nombreux sont les gens qui craignent de conserver la viande dans autre chose qu’une unité réfrigérée;
  2. En effet, nous savons qu’il peut s’avérer dangereux pour la santé de la consommer si elle a préalablement été mal conservée;

Peu importe le type, la viande doit toujours être congelée ou maintenue au frais entre 0 et 8 degrés Celsius. Plus près du zéro vous serez, plus longtemps vos viandes resteront propres à la consommation. Quoique primordiale, une bonne habitude de conservation des aliments ne se résume pas qu’à leur assurer une bonne température dans votre glacière.

Il faut aussi éviter les 3 ennemis des aliments périssables : l’humidité, la chaleur et les contaminations externes. Voyons comment contrôler ces points critiques, afin que vos glacières soient synonymes de souvenirs agréables plutôt qu’épouvantables! L’humidité Au frigo comme dans la glacière, l’humidité reste probablement le facteur qui influence le plus la dégradation des aliments à base de viande.

En effet, l’eau est un vecteur de bactéries : il est important d’empêcher son contact avec vos provisions. Un bouclier imperméable ou un capteur d’humidité constituent des solutions efficaces. Les viandes emballées dans du papier pour congélateur (Kraft) peuvent être placées dans un sachet alimentaire refermable ou dans un contenant hermétique : vous éviterez ainsi que l’eau provenant de la fonte de la glace ne s’y infiltre.

Assurez-vous d’en éliminer l’air pour empêcher que vos aliments se dessèchent et que leur saveur, leur odeur, leur couleur ou leur texture en soit affectée. Aussi, regroupez les viandes congelées ensemble, emballez-les de façon à ce qu’elles soient serrées l’une contre l’autre, et déposez le tout au fond de la glacière.

En plus de favoriser sa conservation, ce « paquet » contribuera à conserver les autres aliments. Votre glace peut être en partie emballée : en plus d’éviter le contact avec les aliments, l’emballage avec des matériaux contenant de l’air (carton, papier bulle, polystyrène) procure une isolation étonnante.

  • Ces matériaux sont fréquemment utilisés dans l’industrie alimentaire;
  • De plus, ils se retrouvent à faible coût dans presque tous les magasins à grande surface;
  • Variez le type de glace : un bloc de glace enveloppé de papiers journaux ou de polystyrène pour le fond de la glacière, un sac de glace concassée que vous séparez en plus petits sacs pour le maintien du froid en surface, et des sacs de gel refroidis au réfrigérateur 24 h avant le départ pour les étages du milieu;

Astuce : Utilisez du papier journal comme absorbant à l’intérieur de vos sacs ou contenants hermétiques. C’est un isolant efficace en plus de fournir un allume-feu bien pratique en camping. La chaleur Combinez-la avec l’humidité et vous aurez l’environnement parfait pour la prolifération de bactéries.

  1. Pour garder une température idéale dans votre glacière, favorisez un endroit à l’abri du soleil;
  2. Si ce n’est pas possible, recouvrez-la d’une couverture de couleur pâle;
  3. Si vous n’avez pas encore fait l’achat de votre glacière, optez pour celles qui sont dotées d’un isolant du type Thermos  : elles sont nettement plus performantes pour la différence de prix;

Si un problème survient, l’eau contenue dans la glacière est suffisamment froide pour conserver vos provisions à une température sécuritaire pendant 3 ou 4 heures. Pour savoir s’il est temps de consommer la viande, touchez celle-ci avec votre poignet, comme on le fait avec les biberons des bébés : si elle vous semble plus tiède que froide, il vaut mieux la faire cuire immédiatement.

  1. Si elle est froide, vous disposez encore d’environ 1 heure;
  2. Placez votre glacière à l’ombre et vos sacs de glace, ou Ice Packs , dans l’eau : ils absorberont le froid pour le redistribuer graduellement;
  3. Souvenez-vous : un aliment se conserve toujours plus longtemps lorsqu’il est cuit;
See also:  Comment Savoir Si Le Fruit Grenade Est Mure?

Astuce : si plusieurs personnes y ont accès, prévoyez une glacière secondaire qui pourra être ouverte à plusieurs reprises sans toutefois affecter celle contenant les aliments. Un bac ou un sceau peut aussi très bien faire l’affaire; ajoutez-y directement de la glace et de l’eau froide.

  1. Contaminations extérieures Parfois, même si vous avez pris soin de bien emballer votre nourriture, il se peut que l’emballage se brise;
  2. Pour éviter ce problème, éliminez les objets pointus comme les ustensiles, à l’intérieur de votre glacière;

Protégez également les emballages plus fragiles avec du carton ou du papier journal. Pour les œufs, du papier bulle sera parfait autour de la boîte originale. Portez une attention particulière au jus de volaille qui pourrait s’écouler sur la salade ou sur la glace.

  • Surtout si vous pensez vous servir de cette dernière dans vos cocktails, ou encore y plonger des canettes et que vous comptez boire à même celles-ci;
  • Astuce : si vous êtes en terrain sauvage : les ours aussi aiment la bonne viande… Prenez le temps de bien attacher les glacières, et toute nourriture, pour les suspendre à un arbre;

Ne gardez jamais de nourriture dans votre tente ou votre roulotte! Vous risqueriez d’avoir un colocataire poilu à votre réveil. Évitez seulement de hisser votre glacière trop haute. Après tout, il vous faudra retourner la chercher un jour….

Comment garder congelé ?

Quelle est la température idéale d’un congélateur ? – Quels que soient les modèles, les congélateurs possèdent tous un thermostat réglable. En principe, la température idéale doit se situer entre -18 °C et -24 °C. Néanmoins, il est généralement conseillé de régler la température de votre congélateur à -18 °C. Comment Transporter Des Produits Congelés.

Comment transporter du poisson congelé ?

Emballer chaque poisson individuellement, ou arranger les filets de façon à ce qu’ils soient disposés bien à plat dans un sac à congélateur transparent. Laisser une large bande de peau et d’écailles sur les filets de façon à ce que les agents de protection de la nature puissent déterminer l’espèce.

Comment garder le froid dans un sac isotherme ?

Votre sac isotherme se réchauffe vite ? Vous êtes souvent embêté parce que votre repas est tiède au moment de le manger ? Et vous ne comprenez pas pourquoi votre sac isotherme ne garde pas vos aliments au frais ? Vous n’êtes pas le seul !  C’est une chose très courante lorsque l’on utilise un sac isotherme sans connaître les astuces qu’il faut savoir pour garder son repas frais. Dans cet article vous allez découvrir comment éviter les pièges et connaître tout ce qu’il faut savoir à ce sujet ! Dans 5 minutes, quand vous aurez fini votre lecture, vous saurez :

  • Les bons réflexes à avoir avant, pendant et après votre repas.
  • Le grand secret pour garder simplement votre repas au frais.
  • Le temps de conservation de vos aliments dans votre sac isotherme.

Pour garder efficacement le froid dans un sac isotherme, il vous faudra simplement rafraîchir votre sac isotherme et votre repas. Vous pourrez placer votre sac isotherme au congélateur la veille de son utilisation. En résumé, un sac isotherme de qualité avec des pains de glace gardera votre repas frais durant de longues heures. Allez, ne tardons plus et découvrons tout de suite tout ce qu’il faut savoir ! Comment Transporter Des Produits Congelés.

Quand y A-t-il rupture de la chaîne du froid ?

La chaîne du froid : adoptez les bons réflexes ! – 1. 3 Mo Respecter la chaîne du froid, c’est assurer le maintien constant des aliments réfrigérés ou surgelés à une température, positive ou négative selon le cas, conforme à la réglementation ou à leur étiquetage.

  • Ce processus permet de conserver aux produits leurs qualités (hygiéniques, nutritionnelles et organoleptiques) et de les garder sains, du stade de la production jusqu’à la cuisine;
  • Le froid limite, voire stoppe, la prolifération des micro-organismes qui peuvent être à l’origine d’intoxications alimentaires;

Les exploitants du secteur alimentaire sont tenus de respecter les températures prescrites par la réglementation ou fixées sous leur responsabilité au niveau de la fabrication, du stockage, du transport et de la distribution. Qui sont les acteurs de la chaîne du froid ? Les réglementations française et européenne s’appliquent à tous les exploitants du secteur alimentaire et offrent de sérieuses garanties de respect de la chaîne du froid aux niveaux de la fabrication, du stockage, du transport et de la distribution des produits.

Le dernier acteur est le consommateur. Il doit être vigilant lors de ses achats et du transport des produits jusqu’à son domicile, dans la gestion de son réfrigérateur et de son congélateur afin de maintenir les denrées alimentaires à la température requise jusqu’à l’assiette, et poursuivre ainsi les efforts menés en amont par les professionnels.

Quelles conséquences en cas de rupture de la chaîne du froid ? La rupture de la chaîne du froid est la conséquence de l’élévation des températures prescrites. Toute hausse de température provoque et accélère la croissance microbienne et réduit la durée de vie du produit.

Un produit sain peut alors devenir un produit à risque, l’aspect et les qualités organoleptiques peuvent se dégrader. La date indiquée sur l’étiquette ne reste en effet valable que si la température de conservation indiquée est respectée.

Selon le type de produits réfrigérés, il y a rupture de la chaîne du froid dès que la température indiquée sur l’étiquette est dépassée. Selon la réglementation, les températures des produits réfrigérés varient entre + 2° C et + 8° C. La rupture de cette chaîne implique des risques d’intoxication alimentaire.

  • La majorité de ces intoxications sont bénignes;
  • Néanmoins, l’élévation de la température peut entraîner la prolifération de certains germes (salmonella, staphylococcus aureus, listéria monocytogènes, etc;

) et rendre alors le produit impropre à la consommation. Par exemple, la listériose (due à la présence de listeria monocytogènes) est une maladie rare et grave, en particulier pour les personnes dont les défenses immunitaires sont affaiblies (femmes enceintes, nourrissons, personnes âgées fragiles, patients immunodéprimés).

  • Comment maintenir la chaîne du froid au moment de l’achat et du transport ? Lors du transport, utilisez de préférence un sac isotherme et limitez au maximum le temps de transport entre le moment de l’achat et l’arrivée au domicile où les denrées seront rapidement rangées dans le réfrigérateur ou le congélateur;

Une fois chez vous, rangez les produits à la bonne place dans le réfrigérateur (consultez son mode d’emploi). Respectez les températures maximales indiquées sur les étiquetages des denrées préemballées. Le fabricant de la denrée fixe sa date limite de consommation en tenant compte de cette température.

  • Les consignes de stockage Les températures maximales de conservation des denrées alimentaires périssables réfrigérées, congelées sont fixées par la réglementation, sous la responsabilité du professionnel;

Il convient, dans tous les cas, de respecter la température indiquée sur l’étiquette. À titre indicatif, ces températures sont les suivantes pour les différentes catégories de denrées alimentaires :

Catégorie de denrées Températures de conservation
Poissons, crustacés et mollusques cuits, viandes cuites, produits en cours de décongélation, produits frais entamés, plats cuisinés maison, etc. Entre 0° C à +  4° C
Viandes crues, poissons non cuits, charcuteries, pâtisseries à la crème, produits frais au lait cru, fromages découpés, etc. + 4° C maximum
Fruits et légumes prêts à l’emploi + 4° C
Produits laitiers frais, œufs, desserts lactés, beurres et matières grasses, etc. Entre + 6° C à +  8° C
Tout aliment congelé – 12° C
Tout aliment surgelé, glaces, crèmes glacées et sorbets – 18° C

À noter   Ne jamais recongeler une denrée décongelée. Quelques conseils pratiques

  • Lisez bien sur l’emballage la température à laquelle le produit doit être conservé.
  • Emballez séparément les aliments crus et les aliments cuits avec du papier aluminium ou un film alimentaire.
  • Placez les restes dans des emballages fermés et consommez-les rapidement.
  • Ne laissez pas trop longtemps les produits réfrigérés hors du réfrigérateur.
  • Mettez à vue les produits dont les dates limite de consommation sont les plus proches.
  • Ôtez les suremballages carton ou plastique uniquement si les indications nécessaires (DLC-DDM, température, mode d’emploi) figurent sur l’emballage des produits.
  • Lavez-vous les mains avant de toucher les aliments et entre chaque manipulation de produits différents.
  • Le maintien de la chaîne du froid concerne également le transport des aliments : ainsi, pour le pique-nique, n’oubliez pas la glacière !

Comment bien entretenir son réfrigérateur et son congélateur ? Le réfrigérateur est un maillon important de la chaîne du froid. La réglementation prévoit que le réfrigérateur domestique est équipé d’un indicateur de mesure dans la zone la plus froide (0° C à + 4° C). À défaut, le consommateur doit équiper le réfrigérateur d’un thermomètre qui permet de repérer la zone froide. Contrôlez régulièrement le bon fonctionnement des appareils, en mesurant les températures internes et en réglant, si besoin, la température grâce au thermostat.

  • Dégivrez et nettoyez une à deux fois par mois son réfrigérateur à l’eau savonneuse;
  • Le rincer à l’eau javellisée et séchez le avec un chiffon propre;
  • Les éléments ci-dessus sont donnés à titre d’information;

Ils ne sont pas forcément exhaustifs et ne sauraient se substituer aux textes officiels. Vous avez rencontré un problème en tant que consommateur ? Signalez-le sur www. signal. conso. gouv. fr , le site de la DGCCRF.

Comment transporter de la viande en voiture ?

La viande fraîche devrait être amenée le plus rapidement possible chez soi et placée au réfrigérateur. Lorsqu’il fait particulièrement chaud ou que le chemin est long, nous recommandons de transporter la viande dans un sac isotherme ou une glacière. Dans ce cas, demande à ton boucher de mettre la viande sous vide.

Comment voyager avec de la viande ?

Comment transporter au mieux la viande – Si vous avez le choix entre des bagages à main ou des bagages de soute, vous devriez ranger les produits carnés plutôt dans la valise. Le rangement dans une valise est généralement préférable, car les températures dans la soute sont généralement beaucoup plus froides que dans la cabine.

Et bien sûr, c’est bon pour la viande. En ce qui concerne le transport, il est préférable de transporter la viande sous vide. Vous pouvez également conserver la viande dans une boîte en carton plate, par exemple.

Pour les longs trajets, le transport dans des sacs réfrigérés ou même dans une glacière peut être utile. Les sacs réfrigérants peuvent être rangés dans les bagages de soute. En règle générale, une glacière doit être enregistrée comme bagage supplémentaire (selon qu’il s’agit de bagages spéciaux ou de marchandises volumineuses).

Il est également possible de transporter la glacière comme bagage à main, mais cela doit être vérifié auprès de la compagnie aérienne. Le refroidissement de la glacière/sac de refroidissement/boîte à styropor doit être effectué de préférence avec de la glace sèche.

La glace sèche est autorisée pour la plupart des compagnies aériennes (en quantités limitées), tant dans les bagages de soute que dans les bagages à main. En règle générale, les accumulateurs de froid sont interdits dans les bagages à main , car ils ne respectent pas la règle du liquide dans les bagages à main.

Comment transporter des glaces dans une voiture ?

Comment transporter votre bûche glacée ? – Nos buches glacées se doivent d’être protégées par un emballage isotherme durant leur transport de nos boutiques jusqu’à votre domicile. Pensez à vous munir d’une glacière ou d’un sac isotherme de bonne qualité lors du retrait dans nos magasins.

Si vous ne possédez pas de contenant isolant de qualité, pas de panique nous avons pensé à tout ! Vous trouverez  des sacs isothermes à la vente pour 6€ dans toutes nos boutiques et pouvez également ajouter cet article à votre panier lors de votre réservation sur notre boutique en ligne.

Attention même conservée dans un emballage isotherme adapté, une bûche glacée demeure un produit composé de sorbet et/ou crème glacée et ne peut rester hors d’un congélateur plus de 30 minutes.

Quel emballage pour congeler ?

Comment savoir si un produit congelé est encore bon ?

L’apparence – C’est très simple, si vous conservez des aliments cuits trop longtemps au congélateur, ils perdent leur couleur vive et deviennent ternes. Cette réaction est due à l’air qui entre ou simplement parce que l’aliment est resté trop longtemps dans le congélateur.

Pourquoi les aliments congelés sont entourés de glace Neige ?

Il est normal de voir du givre ou des cristaux de glace, en particulier sur les aliments surgelés. Cela est dû à l’humidité à l’intérieur des aliments ou à l’intérieur du congélateur. Vérifiez si l’une des solutions suivantes peut résoudre le problème. Stockez correctement les aliments Les aliments placés à l’intérieur du congélateur sont généralement plus chauds que la température interne de l’appareil.

Au fur et à mesure que les aliments refroidissent, il est normal que de la condensation se transforme en givre ou en cristaux de glace. Pour éviter cela, veillez à stocker les aliments dans des récipients ou des emballages étanches, allant au congélateur et protégés contre l’humidité.

Évitez d’ouvrir la porte trop souvent ou de la laisser ouverte pendant longtemps Votre congélateur doit maintenir l’air intérieur à une certaine température pour pouvoir conserver les aliments congelés. Si la porte du congélateur est ouverte trop fréquemment ou reste ouverte pendant de longues périodes, de l’air chaud pénètre dans le congélateur et augmente la température de l’air à l’intérieur.

Vérifier l’absence d’écarts, de fissures ou de déchirures sur les joints de porte  L’air froid à l’intérieur de votre appareil doit être correctement isolé des températures extérieures. Vérifiez s’il y a des espaces entre le joint de porte et l’armoire.

Si vous en trouvez un, ajustez le joint en le tirant doucement vers l’extérieur de la porte avec vos doigts. Si des ouvertures persistent, il peut être nécessaire de remplacer le joint. Dans ce cas, contactez un agent d’entretien agréé.

Comment voyager avec des poissons ?

Télécharger l’article Télécharger l’article Avoir un aquarium est un formidable passetemps et beaucoup de gens considèrent les poissons comme de super animaux de compagnie. Quand vous avez des poissons, vous vous attendez à les laisser dans leur aquarium et à ne pas les déplacer. Mais si vous déménagez, vous n’aurez sans doute pas envie d’abandonner vos poissons. Vous pourrez voyager avec eux, en toute sécurité, en les mettant dans un récipient adéquat et en les réintroduisant dans leur aquarium aussi vite que possible.

  1. 1 Planifiez le transport de vos poissons. Contrairement à d’autres animaux, vous ne pouvez pas juste mettre l’aquarium ou le bocal de vos poissons dans la voiture et partir. Vous devez réfléchir à la manière dont vous allez les transporter. La plupart des poissons peuvent survivre à un voyage d’environ 48 heures, au-delà le risque qu’ils meurent augmente  .
    • Si vous vous arrêtez pour la nuit, vous devez prendre vos poissons avec vous. Ne les laissez pas sans surveillance dans une voiture ou une caravane.
    • Si vous prenez l’avion, contactez la compagnie aérienne pour connaitre les conditions qui s’appliquent au transport des poissons.
  2. 2 Changez l’eau quelques jours avant de partir. Vous devrez changer une partie de l’eau de l’aquarium avant de partir, ce qui permettra de vous assurer qu’elle est propre. Renouvelez quotidiennement 20 % de l’eau de l’aquarium, durant les cinq jours précédant le départ  .
  3. 3 Évitez de nourrir vos poissons un ou deux jours avant de partir. Lorsque vous voyagez, mieux vaut qu’ils ne salissent pas l’eau plus qu’il n’est nécessaire. Les poissons peuvent passer une semaine sans nourriture, ils iront donc bien pendant votre déménagement. Ne leur donnez pas de nourriture dans les 24 à 48 heures précédant le transport  .
  4. 4 Attendez le dernier moment pour les déplacer. Vous ne devez les mettre dans le récipient de transport qu’au moment où vous êtes prêts à partir. Le temps de transport devant être le plus court possible, il ne faut pas les laisser dans ce récipient trop longtemps avant le départ  .
    • Vous devez aussi prévoir de les réintroduire dans leur aquarium dès que vous êtes arrivé à destination. C’est la première chose que vous devez faire en arrivant.
  5. 5 Évitez tout déplacement inutile. Ce ne sont pas des animaux qui se transportent facilement. Vous ne devez pas les prendre avec vous en vacances ou les emmenez faire un tour de voiture pour le fun. Les poissons sont très fragiles, ce qui veut dire que vous ne devez les transporter qu’en cas d’absolue nécessité, par exemple en cas de déménagement  . Publicité
  1. 1 Mettez-les dans un sac en plastique. L’un des moyens pour transporter vos poissons est de les mettre dans un sac plastique. Vous pouvez obtenir des sacs plastiques pour poissons dans une animalerie. Remplissez 1/3 du sac avec l’eau de l’aquarium. Placez ensuite un poisson dans le sac. Ne mettez pas plusieurs poissons dans un même sac  .
    • Enveloppez le sac en plastique dans un autre sac, afin qu’il ait une protection extra. Cela sera très utile en cas de fuite.
    • Utilisez un élastique pour fermer le sac, afin que ni les poissons ni l’eau ne puissent s’échapper.
    • S’il est prévu qu’ils passent plus d’une heure dans le sac, achetez des comprimés d’oxygène pur dans une animalerie et placez-les dans le sac.
  2. 2 Transportez vos poissons dans un seau d’une contenance de 16 l. Un seau d’une contenance de 20 kg peut être un moyen facile de transporter plusieurs poissons dans le même récipient. Assurez-vous d’utiliser un seau neuf et non un seau utilisé ayant contenu des produits chimiques. Si le seau contient des résidus de produits chimiques, cela pourrait tuer ou blesser vos poissons.
    • Remplissez le seau avec l’eau de l’aquarium.
  3. 3 Mettez-les dans une boite. Un autre moyen de les transporter est de les mettre dans une boite solide avec un couvercle. Remplissez la boite avec l’eau de l’aquarium. Assurez-vous que le couvercle est bien fermé, afin qu’ils ne s’échappent pas et qu’il n’y ait pas de fuite d’eau  .
    • Cela pourrait être une bonne solution pour des poissons ayant des nageoires pointues ou susceptibles de s’échapper d’un sac plastique.
  4. 4 Transportez l’aquarium s’il est petit. Les petits aquariums peuvent être déplacés avec les poissons et l’eau dedans. Les gros aquariums ne doivent jamais être déplacés en bloc. Si vous déplacez l’aquarium avec les poissons et l’eau, assurez-vous de retirer tous les autres objets. Retirez toutes les pierres, les décorations et les filtres.
    • Cependant, même les petits aquariums peuvent être difficiles à déplacer. Ils sont très lourds, mais aussi très fragiles. Si vous laissez tomber l’aquarium et qu’il se brise, vous perdrez tous vos compagnons.
    • Les aquariums qui sont déplacés avec l’eau dedans courent plus de risques d’êtres ébréchés ou fissurés.
  5. 5 Transportez-les dans un récipient isolé et sécurisé. Si vous les avez mis dans un sac ou dans un petit récipient, vous devez l’emballer pour plus de sécurité. Mettez du papier bulle dans la caisse où vous allez déposer le sac et placez également du papier bulle entre les différents sacs s’il y en a plusieurs.

    Assurez-vous de fermer le seau avec un couvercle étanche  . Ceux-ci pourraient se détacher et blesser vos poissons. Vous devez également enlever une partie de l’eau pour réduire le risque de fuite et éviter à vos amis d’être ballotés  .

    Assurez-vous que l’emballage soit solide afin que les sacs ne se percutent pas. Cela pourrait blesser vos poissons  .

    • Si vous possédez un récipient isotherme, vous pouvez l’utiliser pour transporter vos animaux aquatiques. Une glacière de piquenique ou une glacière en polystyrène seront parfaites pour cet usage.
  6. 6 Choisissez un récipient assez grand. Quel que soit le récipient que vous utilisez, vous devez le choisir assez grand pour que vos poissons puissent y nager. Ils n’ont pas besoin de beaucoup d’espace, mais ils doivent se sentir à l’aise. Vous devez aussi vous assurer que le récipient soit assez grand pour que l’eau fournisse de l’oxygène aux poissons en quantité suffisante  .
    • Vous ne devez remplir qu’environ 1/3 du récipient. Le reste doit être laissé pour l’oxygène.
  7. 7 Mettez toutes les plantes dans des sacs plastiques. Si vous avez des plantes vivantes dans votre aquarium, vous devez les mettre dans des sacs plastiques remplis avec l’eau de l’aquarium. Cela permettra de les conserver dans des conditions proches de celles de l’aquarium et de maintenir vivantes les bactéries bénéfiques et essentielles aux plantes  . Publicité
  1. 1 Remplissez les récipients avec l’eau du haut de l’aquarium. Vous devez mettre vos poissons dans l’eau provenant de l’aquarium, pas dans de l’eau du robinet. Remplissez votre récipient de transport avec l’eau du haut de l’aquarium. C’est l’eau la plus propre. Si vous prenez l’eau du bas de l’aquarium, vous allez déposer des déchets dans le petit récipient de transport et potentiellement exposer vos poissons aux bactéries qui se trouvent au fond  .
  2. 2 Évitez de placer des objets dans le récipient avec vos poissons. Vous ne devez pas ajouter la plante ou la pierre favorite de vos poissons dans le seau ou le récipient dans lequel vous les transportez. Les poissons doivent être la seule chose présente dans le seau, en plus de l’eau de l’aquarium. Tout objet additionnel pourrait se déplacer et blesser vos amis  .
  3. 3 Régulez la température. Les poissons ont besoin de se maintenir dans une eau dont la température est la même que celle de leur eau habituelle. Toute fluctuation dans la température de l’eau peut les rendre malades. Essayez de maintenir l’eau de vos poissons à la même température que celle de leur aquarium.
    • Vous pouvez aussi utiliser un récipient de transport isotherme pour aider à réguler la température.
    • Vérifiez la température des poissons pour vous assurer qu’elle n’est ni trop chaude ni trop froide.
  4. 4 Mettez-les dans un endroit obscur. Transporter les poissons dans l’obscurité peut les aider à réduire leur niveau de stress. Ils sont actifs et éveillés durant la journée, lorsqu’il fait jour dehors. La nuit, ils le sont moins. Placez quelque chose sur le récipient pour réduire la lumière durant la journée  .
    • Par exemple, vous pouvez placer un drap ou une couverture sur le récipient de transport.
  5. 5 Évitez de les nourrir durant le trajet. Le voyage est très éprouvant pour vos poissons, vous ne devez donc rien faire qui puisse leur causer encore plus de stress. Vous n’avez ainsi pas besoin de vous préoccuper d’ouvrir le sac ou le récipient de transport pour les nourrir et cela permet également de réduire les déchets, qui peuvent rendre l’eau très sale  .
  6. 6 Réintroduisez-les dans l’aquarium quand vous arrivez. Si vous les avez transportés dans un seau, vous pouvez les verser avec l’eau directement dans l’aquarium. Vous pouvez aussi utiliser un filet pour les déplacer du seau à l’aquarium  .
    • Si vous les avez transportés dans des sacs, placez les sacs en haut de l’aquarium et laissez-les flotter. Cela aidera à réguler la température de l’eau dans les sacs. Quand la température des sacs et de l’aquarium est similaire, vous pouvez les mettre dans l’aquarium.

    Publicité

  1. 1 Videz l’eau de l’aquarium dans un récipient sûr pour les poissons. Après avoir mis en sécurité les poissons et les plantes, versez 80 % de l’eau de l’aquarium dans un seau ou un sac adapté. Cette eau doit provenir du haut de l’aquarium, pas du fond pour limiter la quantité de déchets que vous récupérez  .
  2. 2 Placez les décorations dans l’eau de l’aquarium. Si vous avez des pierres ou d’autres décorations dans votre aquarium, placez-les dans un sac rempli d’eau de l’aquarium. Cela préservera les bactéries bénéfiques qui sont sur les ornements  .
    • Ne transportez pas ces objets dans l’aquarium. L’aquarium, s’il contient des objets, pourrait se fissurer en cas de choc durant le transport.
  3. 3 Emballez soigneusement le filtre. La manière dont vous allez transporter le filtre va dépendre de la distance que vous allez parcourir. Pour des trajets courts, pendant lesquels l’aquarium ne va pas rester longtemps démonté, placez le filtre dans un récipient propre, sans produit chimique et étanche.
    • Pour des trajets longs, vous pouvez nettoyer le filtre et le réintroduire dans l’aquarium quand vous arrivez à destination. Vous pouvez aussi le jeter et en acheter un nouveau.
  4. 4 Remontez votre aquarium. Quand vous arrivez à destination, vous devez remonter votre aquarium comme il l’était avant. Placez les décorations et les pierres dans l’aquarium et ensuite remplissez-le avec l’eau que vous aviez gardée. Remplacez tous les filtres, le chauffe-eau et les pompes. Publicité

Comment utiliser un pain de glace ?

Les pains de glace sont indispensables pour conserver la fraîcheur des aliments dans une glacière, notamment lors des pique-niques. Ils permettent de maintenir les boissons au frais pendant plusieurs heures. Cette réfrigération sans électricité est pratique et économique à la fois, en particulier si les pains de glace sont gratuits. Comment Transporter Des Produits Congelés.

Comment transporter de la viande en voiture ?

La viande fraîche devrait être amenée le plus rapidement possible chez soi et placée au réfrigérateur. Lorsqu’il fait particulièrement chaud ou que le chemin est long, nous recommandons de transporter la viande dans un sac isotherme ou une glacière. Dans ce cas, demande à ton boucher de mettre la viande sous vide.

Comment voyager avec de la viande ?

Comment transporter au mieux la viande – Si vous avez le choix entre des bagages à main ou des bagages de soute, vous devriez ranger les produits carnés plutôt dans la valise. Le rangement dans une valise est généralement préférable, car les températures dans la soute sont généralement beaucoup plus froides que dans la cabine.

Et bien sûr, c’est bon pour la viande. En ce qui concerne le transport, il est préférable de transporter la viande sous vide. Vous pouvez également conserver la viande dans une boîte en carton plate, par exemple.

Pour les longs trajets, le transport dans des sacs réfrigérés ou même dans une glacière peut être utile. Les sacs réfrigérants peuvent être rangés dans les bagages de soute. En règle générale, une glacière doit être enregistrée comme bagage supplémentaire (selon qu’il s’agit de bagages spéciaux ou de marchandises volumineuses).

  1. Il est également possible de transporter la glacière comme bagage à main, mais cela doit être vérifié auprès de la compagnie aérienne;
  2. Le refroidissement de la glacière/sac de refroidissement/boîte à styropor doit être effectué de préférence avec de la glace sèche;

La glace sèche est autorisée pour la plupart des compagnies aériennes (en quantités limitées), tant dans les bagages de soute que dans les bagages à main. En règle générale, les accumulateurs de froid sont interdits dans les bagages à main , car ils ne respectent pas la règle du liquide dans les bagages à main.

Comment transporter des fruits en voiture ?

Les sacs isothermes sont à privilégier pour les transport de courte durée. Des boites isothermes utilisées par des professionnels existent également ; Il est possible de s’en procurer pour pas trop cher.