Madina Legue

Acheter des produits

Chouchou Fruit Ou Legume?

Chouchou Fruit Ou Legume
Tout est bon dans le chouchou Le chouchou est un légume de la famille des cucurbitacés que l’on appelle aussi chayote en France métropolitaine ou christophine aux Antilles. Son fruit charnu à l’aspect d’une grosse poire biscornue se consomme cru ou cuit.

Est-ce que la christophine est un féculent ?

Les atouts santé et nutrition de la christophine – La christophine est un allié de choix dans la perte de poids. Contenant ainsi 90 % d’eau, la chayotte est un légume qui ne contient que 12 gr de calorie pour 100gr de courge. Vous pourrez ainsi la déguster sans crainte.

  1. C’est également une cucurbitacée qui se démarque pour ses bienfaits sur votre santé;
  2. Ainsi la consommation de christophine apportera de la vitamine C mais également des antioxydantes;
  3. Ceux-ci vous permettrons alors de prévenir le vieillissement cellulaire, mais aussi de renforcer le système immunitaire et de le protéger contre certains cancers;

Enfin la christophine est une courge qui contient des fibres qui pourront alors faciliter le transit intestinale.

Quelle est la différence entre chayotte et christophine ?

La chayotte se fait aussi appeler ‘ christophine ‘ aux Antilles françaises et en Guyane, ‘chouchou’ à la Réunion et à l’Ile Maurice, ‘chouchoute’ en Nouvelle-Calédonie et Polynésie française, ou encore ‘mirliton’ en Haïti!.

Quels sont les bienfaits de la christophine ?

Un aliment minceur – La christophine est peu calorique : environ 20 calories pour 100 grammes. Et puis, elle contient beaucoup d’eau et de fibres. Elle permet donc de faciliter le transit intestinal et de brûler les graisses abdominales. C’est donc un aliment idéal pour affiner votre silhouette !.

Quels sont les bienfaits de la chayotte ?

Un allié minceur – Le chouchou se prête à de nombreuses recettes, mais il présente aussi de nombreux bienfaits pour la santé. Également appelé chayotte ou christophine, ce légume est composé à 90% d’eau. Sa consommation est surtout recommandée pour les personnes qui souhaitent perdre du poids.

Comment peler un chouchou ?

De l’eau et de l’huile pour protéger vos mains – La première astuce consiste à plonger le chouchou dans l’eau. Avant d’éplucher ce légume, divisez-le en deux. Prenez un récipient rempli d’eau à sa moitié puis placez-y la christophine. Laissez reposer pendant une quinzaine de minutes avant de prendre votre couteau et le peler.

Est-ce que les chouchou font grossir ?

La recherche des bons ingrédients pour des chouchous comme à la plage – Quelle  bonne idée je ne venais pas d’avoir là. Double bonne idée d’ailleurs. Car comme je l’ai déjà évoqué dans un autre article traitant du sucre , mon père à une alimentation très restreinte, sans pour autant que sa gourmandise n’ait totalement disparue.

  • Je me suis donc dit « Tiens, mais si tu arrive à faire des amandes caramélisées gourmandes que lui pourrait manger, tu as trouvé son cadeau de Noël! »;
  • Me voilà donc partie à la recherche de fruits à coques en tout genre : noisettes, amandes, noix du brésil, noix de pécan;

Hé non, tu as bien lu. Pas de cacahuètes. Parce qu’elles sont très grasses et donc qu’elles n’entrent pas dans mon objectif de 0 complexe. Dès lors que j’avais choisis dans mon vrac préféré mes ingrédients de base, fallait il encore trouver comment remplacer le sucre pour créer mon caramel.

Ah bah oui, c’est pas con ça ! Parce que bon, le sucre, c’est un peu ce qui fait tout dans cette recette : le super goût et les petits kilos qui s’installent. A nouveau, je me suis tournée vers ma petite star du sucre à IG 0 : le Xylitol.

Je crois que vous ferai un prochain article comparatif entre tous les sucres, dont le sucre de bouleau (xylitol). Le 1er avantage du xylitol, c’est son goût proche du sucre. En plus, venant du bouleau dont les vertus pour la santé ne sont plus à faire, il est 100% naturel, bio et il est facile à produire.

Comment savoir si un chouchou est mûr ?

Conseils d’achat et de conservation – Il existe des variétés de chayotes vertes (ce sont les plus courantes sur les étals), d’autres jaune pâle (dites “blanches”) : ne vous fiez donc pas à sa couleur pour la choisir, celle-ci n’étant pas un critère de maturité.

  • Quand la chayote est parfaitement mûre (c’est-à-dire prête à germer), elle s’entrouvre à une extrémité, afin de laisser passer la jeune pousse;
  • Ceci dit, vous avez peu de chance d’en trouver dans le commerce à ce stade ultime de maturation;

Evitez en tout cas les chayotes dont la peau est meurtrie ou tachée. La chayote se conserve très bien à condition qu’elle soit placée au frais et à l’abri de la lumière, afin d’interrompre le processus germinatif : dans le bac à légumes du réfrigérateur, vous pouvez donc espérer la conserver durant plusieurs semaines.

Est-ce que le noyau de la chayotte se mange ?

La chayotte que l’on appelle aussi christophine et chouchou ressemble à une poire mesurant entre 8 et 20 cm de long. Sa peau mince, rugueuse, vert pâte, vert foncé ou blanc jaunâtre est comestible. La chair ferme de couleur blanchâtre n’a pas beaucoup de saveurs et est riche en eau.

Elle renferme un seul noyau, comestible après cuisson, long de 2 à 5 cm, qui a la propriété de germer à l’intérieur du fruit. Conseils d’achat : Choisissez une christophine ferme, sans être dure, exempte de tâches.

Une chayotte à la pelure trop dure aura une chair fibreuse. Conseils de préparation : La peau de la christophine demeure ferme après cuisson, aussi il faut plutôt la peler. Avant ou après cuisson, c’est votre choix. Portez des gants lorsque vous la pelez ou enlevez la peau sous un filet d’eau froide.

  1. En effet, elle contient une substance mucilagineuse qui apparait à ce moment là;
  2. La chayotte se consomme crue ou cuite;
  3. Crue, elle est souvent incorporée aux salades ou servie telle quelle, arrosée de vinaigrette;

Lorsqu’elle est bien mûre (le germe commence à pointer), la christophine est pelée et cuite pour être apprêtée à la créole. Elle sert à confectionner acras et gratin. Cuite, elle est aussi délicieuse nappée de sauce, gratinée, ou cuite en compote. Cette compote constitue un excellent dessert si on lui ajoute du sucre et des assaisonnements (du jus de citron vert, de la cannelle et de la muscade).

  • On peut aussi l’incorporer aux soupes et aux ragoûts, la farcir et l’intégrer dans des marinades ou des chutneys;
  • Elle peut remplacer les courges dans la plupart des recettes;
  • Conseils de cuisson : de saveur douce, la christophine est meilleure si elle est légèrement croquante après cuisson;

Prévoir de 10 à 15 minutes pour la cuisson à l’eau ou la vapeur. Cliquez ici pour des recettes avec de la christophine Source : L’encyclopédie visuelle des aliments.

See also:  Comment Déshydrater Un Fruit?

Est-ce que la peau de la chayotte se mange ?

Que manger sur la christophine ? – La chair et la graine (ou amande) de la christophine sont comestibles. La peau est retirée, car peu agréable en bouche. Sachez aussi que les jeunes pousses de la plante (appelées « brèdes ») se consomment cuites comme des épinards (revenues à la poêle, bouillies ou mijotées). La chair ET la graine sont comestibles ! Chouchou Fruit Ou Legume La chair ET la graine de la christophine sont comestibles.

Comment se mange la christophine ?

La christophine peut se consommer crue, en purée, à la poêle ou en bouillie, faites-vous plaisir au gré de vos envies! Elle est très simple à cuire et à préparer.

Quel est le goût de la christophine ?

Originaire du Mexique et des zones tropicales, la Christophine ou Chayote (Chayotte avec deux “t”, mais aussi chouchou, chuchu, mirliton, etc. en fonction des endroits) est une plante vivace tubéreuse à longues tiges rampantes ornées de vrilles. Elle produit des fruits charnus dont la forme fait penser à une poire de couleur verte ou jaune blanchâtre, et qui ne contiennent qu’un unique noyau.

  1. La partie souterraine développe des tubercules ce qui la rend vivace mais peu rustique : on peut la conserver plusieurs années dans son jardin en prenant soin de protéger efficacement du gel durant l’hiver;

De la famille des cucurbitacées, la christophine offre un fruit à la chair ferme et au goût délicat, rappelant celui de la courgette. Culture de la Christophine Il s’agit de plantes exotiques qui nécessitent une plantation en pot en intérieur chaud et cela dès réception jusqu’à la plantation, à la fin des gelées.

  • Culture de la chayote en pleine terre :  Avec ses origines tropicales, la Christophine a besoin de beaucoup de soleil pour se développer, aussi, vous pourrez la planter en pleine terre dans le sud à condition de bien la pailler en hiver sinon nous recommandons une culture en pot;

La plantation se réalise une fois le risque de gelées écarté. Planter la chayote la pointe en haut sans la décortiquer, dans un sol riche en humus, frais et meuble à une exposition ensoleillée. La multiplication se fait par plantation du fruit assez tôt en fin d’hiver dans un endroit abrité et chaud.

Le plant est ensuite mis en place au printemps, vers le mois de mai dans l’hémisphère nord. Plantation : de mars à mai Récolte : de septembre à novembre   Culture de la Chayote en pot :   Nous vous recommandons de choisir un pot de 20 cm de diamètre afin de lui permettre de s’épanouir pleinement.

Remplissez le d’un mélange de terreaux et posez le fruit à plat sans le décortiquer. Placez un tuteur d’au moins 1 m assez solide pour qu’elle puisse s’y accrocher. Placez le pot à l’intérieur près d’une fenêtre. Lorsque le plant est levé vous pouvez sortir le pot ou le mettre en pleine terre à condition que tout risque de gelées soit écarté.

  • Chaleur et Soleil seront vos alliés pour réussir la culture de ce légume : sous serre, sous véranda ou le long d’un mur bien exposé;
  • Tuteurer la Christophine ?  Il est possible de laisser la chayotte ramper à même le sol comme des courges, ou bien de palisser ses longues tiges avec un bon tuteurage d’1 m de hauteur;

Floraison et fécondation : La floraison se fait en été. Les fleurs femelles sont solitaires alors que les fleurs mâles sont regroupées en grappe. Il s’agit d’une fécondation croisée, la présence de deux pieds et d’insectes la favorisant. La présence de fleurs mâles et femelles mais l’absence de fruit révèle une absence de fécondation.

  • Récolte et conservation de la Chayote   Elle se fait lorsque les fruits sont à peine à maturité, c’est à dire, selon les régions, d’octobre à novembre, les premiers fruits apparaissant courant août;
  • Cependant, la récolte doit impérativement être faite avant les gelées, sinon, les pertes pourraient être conséquentes;

On peut obtenir des dizaines de kg de fruits sur un seul pied. Conserver les chayotes au frais et à l’abri de la lumière. Astuces Eliminez les lianes une fois la récolte effectuée et préparez une bonne protection contre le froid. Après la floraison, c’est à dire lors de la mise à fruit, sacrifier quelques jeunes fruits en surnombre vous permettra une production de meilleure qualité.

La christophine est sensible à la sécheresse et appréciera d’être arrosée régulièrement. Elle apprécie d’être palissée. Cuisiner la Christophine   La Christophine chayote possède un goût proche de celui de la courgette, on peut la consommer crue ou bouillie, en purée ou gratin, poêlée en accompagnement.

Peler la avant ou après cuisson. Nous vous recommandons d’en enlever le coeur. Une recette idée de recette ? Poêler des dés de christophine, ajouter y de la crème, des lardons et un oignon.

Quand planter le chouchou ?

Fiche de culture –

  • Quand planter la chayotte ? : entre mars et mai, en fonction du climat de votre région. En climat froid, vous pouvez démarrer la culture au chaud.
  • Comment la planter ? On plante un fruit en entier, pas besoin d’aller chercher la graine ! La graine germe DANS le fruit. N’enterrez surtout pas le fruit profondément. Un centimètre de terre au-dessus du fruit, ça suffit pour permettre à la graine germée d’arriver vite à la lumière. Vous pouvez aussi ne l’enterrer qu’à moitié, ça poussera tout aussi bien.
  • À quelle exposition ? Au soleil toute ! 
  • Dans quel type de sol ? Un sol riche, c’est une gourmande et  un terrain qui reste frais.
  • Arrosage : régulier et abondant (pensez donc à pailler pour faire des économies d’eau).
  • Geste particulier : vous pouvez pincer la christophine comme vous pincez les courgettes, pour favoriser l’émission de nouvelles tiges fructifères ou limiter son développement en hauteur.
  • Maladie possible : oïdium sur les feuilles.
  • Récolte : jusqu’aux premières gelées.

Quel est le goût de la chayotte ?

Le goût de la chayote – Il faut bien le dire, la chayote n’offre pas un goût très marqué. Sa texture rappelle le navet, mais sans le goût du navet. On peut en tirer avantage :

  • les enfants réfractaires aux légumes peuvent se laisser convaincre par la texture un peu ferme et l’absence de saveur forte. Avec la bonne dose de ketchup, ça peut marcher 😉
  • c’est typiquement le genre de légume qui « prend » bien la sauce. Une béchamel bien poivrée pour faire un gratin, une sauce tomate épicée, une mayo bien moutardée sur une macédoine de chayote, vous voyez, ce genre de choses, quoi.

C’est d’ailleurs ce qui nous pousse à cette première recette de chayote. Inspirés par son origine exotique, nous la préparons au lait de coco, avec une bonne dose de purée de piment réunionnaise. Les Réunionnais doivent avoir un secret, leurs pâtes de piments sont fortes, mais elle révèlent un goût de piment, fruité, profond, on aurait presque envie de dire doux….

See also:  Légumes Surgelés Ou Conserve?

Quand consommer les chayottes ?

Servie en purée, dans un gratin, un potage ou sous forme de crudités, on en fait également de la confiture et des gâteaux.

Comment savoir si les Christophines sont mûres ?

Pour choisir la christophine, la couleur n’ est pas un critère de maturité. Quand la christophine est parfaitement mûre (c’ est -à-dire prête à germer), elle s’entrouvre à une extrémité afin de laisser passer la jeune pousse. Par contre, il faut éviter les christophines dont la peau est meurtrie ou tâchée.

Quand ramasser les Christophines ?

Originaire du Mexique et des zones tropicales, la Christophine ou Chayote (Chayotte avec deux “t”, mais aussi chouchou, chuchu, mirliton, etc. en fonction des endroits) est une plante vivace tubéreuse à longues tiges rampantes ornées de vrilles. Elle produit des fruits charnus dont la forme fait penser à une poire de couleur verte ou jaune blanchâtre, et qui ne contiennent qu’un unique noyau.

  • La partie souterraine développe des tubercules ce qui la rend vivace mais peu rustique : on peut la conserver plusieurs années dans son jardin en prenant soin de protéger efficacement du gel durant l’hiver;

De la famille des cucurbitacées, la christophine offre un fruit à la chair ferme et au goût délicat, rappelant celui de la courgette. Culture de la Christophine Il s’agit de plantes exotiques qui nécessitent une plantation en pot en intérieur chaud et cela dès réception jusqu’à la plantation, à la fin des gelées.

  1. Culture de la chayote en pleine terre :  Avec ses origines tropicales, la Christophine a besoin de beaucoup de soleil pour se développer, aussi, vous pourrez la planter en pleine terre dans le sud à condition de bien la pailler en hiver sinon nous recommandons une culture en pot;

La plantation se réalise une fois le risque de gelées écarté. Planter la chayote la pointe en haut sans la décortiquer, dans un sol riche en humus, frais et meuble à une exposition ensoleillée. La multiplication se fait par plantation du fruit assez tôt en fin d’hiver dans un endroit abrité et chaud.

Le plant est ensuite mis en place au printemps, vers le mois de mai dans l’hémisphère nord. Plantation : de mars à mai Récolte : de septembre à novembre   Culture de la Chayote en pot :   Nous vous recommandons de choisir un pot de 20 cm de diamètre afin de lui permettre de s’épanouir pleinement.

Remplissez le d’un mélange de terreaux et posez le fruit à plat sans le décortiquer. Placez un tuteur d’au moins 1 m assez solide pour qu’elle puisse s’y accrocher. Placez le pot à l’intérieur près d’une fenêtre. Lorsque le plant est levé vous pouvez sortir le pot ou le mettre en pleine terre à condition que tout risque de gelées soit écarté.

  1. Chaleur et Soleil seront vos alliés pour réussir la culture de ce légume : sous serre, sous véranda ou le long d’un mur bien exposé;
  2. Tuteurer la Christophine ?  Il est possible de laisser la chayotte ramper à même le sol comme des courges, ou bien de palisser ses longues tiges avec un bon tuteurage d’1 m de hauteur;

Floraison et fécondation : La floraison se fait en été. Les fleurs femelles sont solitaires alors que les fleurs mâles sont regroupées en grappe. Il s’agit d’une fécondation croisée, la présence de deux pieds et d’insectes la favorisant. La présence de fleurs mâles et femelles mais l’absence de fruit révèle une absence de fécondation.

  1. Récolte et conservation de la Chayote   Elle se fait lorsque les fruits sont à peine à maturité, c’est à dire, selon les régions, d’octobre à novembre, les premiers fruits apparaissant courant août;
  2. Cependant, la récolte doit impérativement être faite avant les gelées, sinon, les pertes pourraient être conséquentes;

On peut obtenir des dizaines de kg de fruits sur un seul pied. Conserver les chayotes au frais et à l’abri de la lumière. Astuces Eliminez les lianes une fois la récolte effectuée et préparez une bonne protection contre le froid. Après la floraison, c’est à dire lors de la mise à fruit, sacrifier quelques jeunes fruits en surnombre vous permettra une production de meilleure qualité.

  1. La christophine est sensible à la sécheresse et appréciera d’être arrosée régulièrement;
  2. Elle apprécie d’être palissée;
  3. Cuisiner la Christophine   La Christophine chayote possède un goût proche de celui de la courgette, on peut la consommer crue ou bouillie, en purée ou gratin, poêlée en accompagnement;

Peler la avant ou après cuisson. Nous vous recommandons d’en enlever le coeur. Une recette idée de recette ? Poêler des dés de christophine, ajouter y de la crème, des lardons et un oignon.

Comment faire pousser de la chayotte ?

Comment la planter ? –

  • Plantez le fruit entier dans un pot large de 20 cm. Posez-le à plat et recouvrez de 10 cm de terreau bien riche. Prévoyez un tuteur pour que la pousse s’y accroche. Laissez le plant croître dans une situation lumineuse et chaude avec des arrosages réguliers.
  • Puis plantez en pleine terre , au soleil, protégé du vent et avec un support, comme un grillage par exemple, pour que la chayotte puisse grimper jusqu’à 2 m.
  • Comme toutes les Cucurbitacées, un apport copieux de compost sera apprécié, à raison de 3 kg par pied.
  • Vous pouvez aussi poursuivre sa culture en pot sur une terrasse abritée mais ensoleillée. Rempotez alors la chayotte dans un pot d’au moins 15 litres avec du terreau.

Arrosez régulièrement cette plante gourmande. La christophine s’accroche seule au support qu’on lui donne, le grillage étant une bonne méthode, et peut grimper à 2-3 m de hauteur. Aucune taille à faire, attendez la formation des fruits pour une récolte en automne. La plante gèlera dès les premiers froids, mais la racine tubéreuse reste vivace sous haute protection du froid.

  • Avec des températures hivernales occasionnelles jusqu’à -7 °C et sous un paillage de 10 cm, on peut conserver la souche qui repartira en mai de l’année suivante;
  • Un pied de chayotte peut ainsi produire pendant 7 années;

Mettez les pieds en pot à l’abri du gel , et maintenez le terreau humide. Rempotez la chayotte au printemps afin de redonner un terreau riche, et le pied repartira avec la chaleur. Comme ses cousines les courges, la chayotte, ou christophine, ne connaît pas de problème de maladies ni d’insectes parasites.

Comment planter une christophine qui a germée ?

Télécharger l’article Télécharger l’article La chayotte est une plante grimpante pérenne produisant des fruits en forme de poire et rappelant des courges. Cette plante peut être cultivée facilement dans la plupart des environnements, mais elle poussera le mieux sous un climat chaud et tropical. Pour commencer, faites germer un fruit de chayotte au printemps. Une fois qu’il a germé, plantez le fruit en pleine terre, dans un endroit dégagé et bien ensoleillé. Celle-ci fleurira à la fin de l’été et au début de l’automne, vous pourrez récolter le fruit de votre travail !

  1. 1 Choisissez un fruit sain et bien mûr. Choisissez un fruit dur, vert et lisse. Sa peau ne devrait pas être fripée, cabossée ou tachée. Les gros fruits bien mûrs seront votre meilleur choix, car les fruits trop petits risqueront de pourrir au lieu de germer  .
    • Si vous ne parvenez pas à trouver de chayotte au supermarché, vous pourriez en commander une sur Internet, auprès d’un vendeur en ligne. Les graines sont difficiles à extraire du fruit et il n’est pas facile de se les procurer prêtes à semer. Vous pourriez tout de même essayer d’en trouver sur Internet  .
  2. 2 Placez le fruit de côté, dans un récipient rempli de terre. Remplissez un pot de 4 l de terreau et creusez un petit trou à la surface pour placer le fruit. Posez le fruit de côté sur la terre, de façon à ce que la tige soit placée à un angle de 45°. Couvrez le fruit de terre, mais assurez-vous que le bout de la tige soit toujours visible  .
  3. 3 Placez le récipient dans un endroit chaud et sec. Choisissez un endroit sombre et bien aéré et conservez-y le fruit jusqu’à ce qu’il germe. Si possible, réglez la température entre 27 et 29 °C. Arrosez-le de temps en temps, lorsque le sol s’assèche. Les germes devraient faire leur apparition en 1 mois environ  .
    • Placez par exemple le fruit dans un cellier, sous l’évier ou dans un placard (avec la porte entrouverte).

    Publicité

  1. 1 Plantez le germe lorsqu’il n’y a pas de risque de gel. Lorsque le germe mesure environ 5 à 7 cm et présente 3 ou 4 paires de feuilles, il sera prêt à être planté en extérieur. La chayotte est vulnérable au gel : plantez-la au printemps, 3 à 4 semaines après le dernier gel  .
  2. 2 Choisissez un coin de jardin dégagé et bien éclairé. La chayotte adore le soleil. Elle pourra pousser dans un endroit en partie ombragé, mais elle donnera alors moins de fruits. Sa pousse peut être impressionnante, veillez pour cela à lui procurer suffisamment d’espace  .
    • Une fois que les racines sont matures, la tige peut pousser de 10 m en une seule saison !
    • Si vous vivez sous un climat chaud et aride, il sera préférable de protéger la plante du soleil brulant de l’après-midi et du vent sec. Choisissez un endroit de votre jardin qui est bien ensoleillé le matin, mais partiellement ombragé plus tard dans la journée, lorsque le soleil est plus intense  .
  3. 3 Fertilisez la zone. Retournez la terre sur environ 1,25 m sur 1,25 m, à l’aide d’une pelle ou d’un motoculteur. Incorporez 10 kg de fumier à la terre. Si votre sol ne draine pas bien l’eau (par exemple, une terre très argileuse), ajoutez du compost mature et bien fait, afin d’améliorer l’aération du sol et de favoriser le drainage de l’eau  .
  4. 4 Transplantez votre pied de chayotte. Creusez un trou de 10 à 15 cm de profondeur. Retirez soigneusement le fruit germé de son pot et enfouissez-le dans le trou. Couvrez le fruit de terre, mais laissez dépasser le germe au-dessus du niveau du sol  .
    • Arrosez bien le germe après l’avoir transplanté.

    Publicité

  1. 1 Installez une clôture ou un treillis en bois pour soutenir la plante. En grandissant, la plante poussera en une épaisse masse de tiges grimpantes. Placez un treillis solide ou autre structure de soutien à proximité du pied de chayotte et enfoncez les piquets dans le sol à l’aide d’un marteau, afin que la structure ne s’effondre pas lorsque la plante s’alourdira  .
    • Vous pourriez aussi planter le pied à proximité d’une clôture solide, sur laquelle la plante se fixera.
    • Évitez d’utiliser un support en métal, qui risquera d’abimer la plante lorsqu’il devient trop chaud.
  2. 2 Ne laissez pas le sol s’assécher complètement. S’il ne pleut pas beaucoup où vous vivez, empêchez le sol de s’assécher en l’arrosant régulièrement  . Lorsqu’elle ne reçoit pas suffisamment d’eau, la chayotte produit des fruits filandreux. Si vous vivez dans un environnement pluvieux, ajoutez du compost chaque mois, afin que la couche supérieure demeure intacte  .
  3. 3 Guidez les tiges sur le support. La plante commencera par pousser sauvagement et vous devrez donc la guider pour qu’elle se fixe au treillis ou à la clôture. Enroulez les tiges autour des barres de la structure, afin qu’elles ne se répandent pas partout  .
  4. 4 Faites votre première récolte en automne. Après 120 à 150 jours ou vers la fin de l’été et le début de l’automne, la plante commencera à fleurir et à produire des fruits. Coupez les fruits de la plante avec un couteau ou un sécateur avant que leur peau ne devienne trop dure. Les fruits mûrs mesurent entre 10 et 15 cm de longueur  .
    • Ne laissez pas les fruits en contact avec le sol ou ils se fendront et germeront  .
    • Vous pourrez utiliser les fruits dans différentes recettes, par exemple en salade, en sauté et en chutney.
  5. 5 Taillez la plante et appliquez du paillis avant l’hiver. Sous un climat tempéré, coupez les tiges en ne laissant que 3 ou 4 petites pousses, après la saison des fruits. Si vous vivez dans une région où il gèle souvent, coupez les tiges juste au-dessus du niveau du sol. Couvez la zone avec 25 à 40 cm du paillis de votre choix, afin de protéger les racines de la chayotte tout au long de l’hiver  .
    • Puisqu’il s’agit d’une plante pérenne, la chayotte renaitra de ses racines au printemps suivant.

    Publicité

Comment faire pousser de la christophine ?

Planter la christophine – La particularité de la chayotte étant que son fruit est aussi son noyau, la planter revient à mettre son fruit en terre. Dans les régions au climat chaud, il est possible de la mettre en pleine terre, hors gelées, du moment que l’exposition est ensoleillée, que la terre est bien drainée et riche.

  • Il est nécessaire de commencer la plantation et la culture de la chayotte en pot, afin de faire germer la graine dans une situation chaude;
  • Comme dans une serre, il faut préparer le plant de chayotte avec un semis au mois de mars;

En pleine terre, la plantation de la christophine nécessite de la placer près d’un treillis ou d’un autre support du même type pour qu’elle s’y accroche, elle peut mesurer jusqu’à au moins 5m donc il lui faut un bon tuteurage. Il est également conseillé de procéder à la plantation au mois de mai.