Piment Fruit Ou Légume?

Piment Fruit Ou Légume

Si on a tendance à le cataloguer « légume », du fait qu’il ne soit pas sucré, le haricot vert est bien un FRUIT, tout comme la tomate, l’avocat, l’aubergine, le poivron, les piments, le concombre, la courgette ou encore l’olive.

Pourquoi le piment est un fruit ?

La classification botanique : le poivron est un fruit. – Un botaniste se servira de la classification botanique basée sur les caractéristiques physiologiques de la plante telles que la structure, le fonctionnement et l’organisation de la plante. 1   Par conséquent, dans le langage botanique, un « fruit » est un produit portant les graines qui pousse de l’ovaire d’une plante florissante ou, en d’autres termes, le fruit est la manière de laquelle la plante répand ses graines.

2 Au sens botanique du terme, un fruit contient au moins une graine et pousse de la fleur d’une plante. 1 Avec cette définition à l’esprit, on classe le poivron parmi les fruits, car celui-ci contient de minuscules graines au milieu et pousse de la fleur de la plante du poivron.

D’autre part, en termes botaniques, il n’existe pas de définition établie des « légumes ». Il s’agit plutôt d’un terme général englobant toutes les autres parties comestibles de la plante, comme les racines, les tiges et les feuilles. 1 Ainsi, avec un chapeau de botaniste sur la tête, nous classerions les aliments tels que les pommes, fraises et cerises parmi les fruits, y compris les poivrons !.

Pourquoi le poivron est un légume ?

Le poivron est bel et bien un fruit – Le Poivron est botaniquement un fruit que nous consommons comme un légume. Parce qu’il provient de la fécondation d’une fleur, et parce qu’il contient des graines c’est un fruit en botanique. Nous le consommons néanmoins, dans nos habitudes alimentaires, comme un légume, d’où parfois, la confusion.

Comment savoir si c’est un fruit ou un légume ?

Retour les petits malins disent qu’un avocat ou une tomate est un fruit et non un légume, mais ils ne savent pas pourquoi !! Alors, qui a la réponse? Attention, aucune exception n’est tolérée à la définition de la règle qui devra différencier les fruit et les légumes ! Le fruit est l’organe comestible des plantes à fleurs, qui contient les graines et succède à la fleur. Le légume est la partie d’une plante potagère qui se consomme. Ce peut être le fruit, la graine, la fleur, la tige, le bulbe, la feuille, le tubercule, le germe ou la racine de la plante. C’est pourquoi nous pouvons dire que tous les fruits sont des légumes, mais que tous les légumes ne sont pas des fruits.

un fruit c’est une fructification donc ce qui, en principe, porte des graines, un légume c’est une plante dont certaines parties sont comestibles. Tout cela n’a rien à voir avec l’usage plat-dessert ou le sucré-salé.

Les bananes sont des fruits mais elles sont cueillies avant maturité c’est pour cela que tu n’y trouves pas de graine. Ainsi, l’aubergine, le concombre, la tomate ou le haricot sont des fruits, mais la rhubarbe ou la canne à sucre sont des légumes. via http://wikidroit.

Pourquoi la carotte est un fruit ?

Le légume n’a pas de définition scientifique – En botanique, un fruit est le résultat de la fécondation de la plante : il est issu de la transformation du pistil une fois que celui-ci est fécondé et porte les graines chargées de la reproduction de la plante.

  • En enveloppant les graines, le fruit les protège et assure la dissémination de celles-ci autour de la plante – et donc sa reproduction;
  • Il n’existe pas, en revanche, de définition de ce qu’est un légume;

Le mot « légume » désigne au départ les gousses des légumineuses (une famille de plantes incluant lentilles, pois, fèves…). Les gousses étant techniquement issues de fleurs, les légumes sont donc au départ… (presque) tous des fruits. Le légume n’ayant aucune définition scientifique, il peut désigner par convenance toutes les autres parties comestibles des plantes dites potagères, c’est-à-dire cultivées par les humains et intégrées dans leur alimentation.

Quel est la nature du piment ?

Nom commun 1 – français – piment \pi. mɑ̃\ masculin

  1. ( Botanique ) Plante dicotylédones de la famille des Solanacées, d’un goût piquant et relevé, et qui s’emploie comme condiment pour assaisonner les viandes ou comme légume.
  2. Fruit de cette plante de couleur verte, jaune ou rouge à maturité.
    • On trouvait aussi chez elles des mangues vertes, […]. Cela et d’autres choses encore : des cakes à la coco ; des bonbons piments , purée de haricots blancs agrémentée de safran et de piments verts ; du pain tartiné d’achards, légumes mijotés dans une sauce au safran, aux oignons et aux piments verts. —  (Françoise Vergès, À vos mangues ! , traduction de Dominique Malaquais, dans Politique africaine , 2005/4, n° 100, p. 315)
  3. ( Figuré ) Ce qui relève, de ce qui donne du piquant.
    • Cette soirée ne manque pas de piment.
    • Ce mystère était un piment qu’elle ajoutait à son escapade. —  (Émile Zola, La Curée , 1871)
    • Le malaise, le trouble qui enveloppaient François n’étaient pas sans piment. —  (René Fallet, Charleston , chapitre III ; Éditions Denoël, Paris, 1967)
  4. ( Figuré ) (Cameroun) ( Familier ) ( Populaire ) Prostitution.
    • Vendre le piment.

Wiktionnaire – licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.

Est-ce que l’ail est un légume ?

L’ail : d’une famille de champions nutritionnels! – L’ail, tout comme l’oignon, l’oignon vert et la ciboulette, fait partie de la famille des alliacées (liliacées). Ces légumes présentent un intérêt nutritionnel dans la prévention de certains types de cancer, spécifiquement les cancers qui touchent le système digestif comme le cancer du côlon ou de l’estomac.

  1. L’activité anticancéreuse de l’ail serait en grande partie attribuable aux molécules odorantes libérées par le broyage du légume;
  2. Elles auraient le pouvoir, et ce, hors de l’organisme, d’éliminer les substances toxiques cancérigènes;

L’ail aurait également un effet positif sur le système immunitaire. Il est d’ailleurs utilisé depuis des millénaires pour son rôle comme agent antibactérien et antifongique.

Pourquoi la courgette n’est pas un fruit ?

Pour le Larousse, la courgette – le végétal entier – est un légume, une plante potagère dont certaines parties sont comestibles. En l’occurrence, le fruit et la fleur. La fleur elle est seulement un légume.

Est-ce que l’ananas est un fruit ?

L’ ananas est une plante mesurant entre 1 et 1,2 m de hauteur. Elle produit un fruit unique qui donne, 6 à 8 mois plus tard, des « rejets » qui seront utilisés pour de nouvelles plantations.

Est-ce que la tomate est un fruit ?

La classification botanique : la tomate est un fruit. – Un botaniste se servira de la classification botanique basée sur les caractéristiques physiologiques de la plante telles que la structure, le fonctionnement et l’organisation de la plante. 1   Par conséquent, dans le langage botanique, un « fruit » est un produit portant les graines qui pousse de l’ovaire d’une plante florissante ou, en d’autres termes, le fruit est la manière de laquelle la plante répand ses graines.

2  Au sens botanique du terme, un fruit contient au moins une graine et pousse de la fleur d’une plante. 1  Avec cette définition à l’esprit, on classe la tomate parmi les fruits, car celle-ci contient des graines et pousse de la fleur du plant de tomate.

D’autre part, en termes botaniques, il n’existe pas de définition établie des « légumes ». Il s’agit plutôt d’un terme général englobant toutes les autres parties comestibles de la plante, comme les racines, les tiges et les feuilles. 1   Ainsi, avec un chapeau de botaniste sur la tête, nous classerions les aliments tels que les pommes, les fraises et les pêches parmi les fruits, y compris les tomates !.

See also:  Comment Préparer Les Légumes Secs?

Quel sont les légumes fruits ?

Exemples de légumes fruits – Légumes-fruits parmi les plus courants : tomate , aubergine , poivron , courgette , courge , haricot vert , mais aussi chayote , gombo. L’ avocat est aussi un légume fruit : c’est un fruit, mais consommé sous forme salée. La banane plantain est également un légume fruit.

  1. On les distingue donc des légumes feuilles (épinards;
  2. ) et des légumes racines (carottes, betterave, radis;
  3. Pour les légumes à côtes ou à tige (poireau, céleri branche, fenouil) ou à base de tige tubérisée (céleri rave, chou rave), c’est encore autre chose, et les légumes bulbes (oignon, échalote;

) forment encore une catégorie à part ! A noter : quand on jardine en suivant le calendrier lunaire , les légumes fruits se sèment, se repiquent ou se récoltent en jour fruit..

Pourquoi le haricot est un fruit ?

Fruit et légume : une différence botanique – Le fruit, en botanique, est l’organe végétal comestible des plantes à fleurs, issu de leur pollinisation. Après la fécondation – même s’il n’y a pas toujours fécondation – le pistil se transforme en fruit.

  • Lors de ce procédé, la paroi de l’ovaire devient la paroi du fruit, celle qui renferme les graines nécessaires à sa reproduction;
  • Il peut s’agir de la peau d’un fruit (épicarpe), de la partie juteuse du fruit (mésocarpe) ou encore d’un noyau ou d’un pépin (endocarpe);

Le légume désigne quant à lui la partie comestible d’une plante potagère. Il peut s’agir des feuilles, comme pour les salades, les choux ou les épinards, des tubercules ou des racines (l’on pense aux pommes de terre , radis et autre manioc), de bulbes comme les oignons ou les échalotes.

  • Il peut également s’agir de tiges ou de pousses : c’est le cas du fenouil, des asperges ou des poireaux, par exemple;
  • Enfin, mentionnons les germes (soja) ou graines, comme les pois chiche ou les lentilles;

Dans ce dernier cas, l’on parle d’ailleurs de légume sec, ou légumineuse.

Pourquoi la pomme est un faux fruit ?

Exemples de faux-fruits [ modifier | modifier le code ] – Le fruit du pommier est uniquement la partie centrale contenant les pépins. La fécondation induit donc parfois le développement d’autres organes ; pédoncule floral chez la pomme de cajou , calice , bractées chez l’ ananas ,  etc.

  • La pomme [ 3 ] , la poire [ 4 ] ou le coing [ 5 ] sont issues d’un ovaire infère , c’est-à-dire situé sous le reste de la fleur et, par conséquent, entouré par le réceptacle floral. Après la fécondation , le réceptacle se développe en même temps que le fruit. La pomme et la poire sont donc un piridion , combinaison d’un fruit charnu et d’un réceptacle charnu. Quand on coupe une pomme, on remarque, à un certain endroit, au milieu de la chair, une ligne qui semble séparer la pomme en deux.
  • Le cynorrhodon (ou cynorhodon) est le résultat du développement du réceptacle rouge renfermant les fruits du rosier et de l’ églantier.
  • La fraise est le résultat du développement du réceptacle floral , et les fruits sont les petits akènes jaunes que l’on observe à la surface.

Est-ce que l’olive est un fruit ?

Si on a tendance à le cataloguer « légume », du fait qu’il ne soit pas sucré, le haricot vert est bien un FRUIT, tout comme la tomate, l’avocat, l’aubergine, le poivron, les piments, le concombre, la courgette ou encore l’ olive.

Est-ce que la salade est un fruit ?

Ce que nous dit le dictionnaire : le légume – (1690). Mod. Plante potagère dont certaines parties (feuille, racine, bulbe, fruit, graine, fleur, tige) peuvent entrer  dans l’alimentation humaine. Nous allons tenter de clarifier ces définitions et repérer d’où vient le problème.

Intéressons-nous aux définitions courantes, qui sont les seules utilisées par l’ensemble du public. Le légume : d’après la définition courante il s’agit d’une plante potagère dont tout ou partie se mange : la carotte (racine), la pomme de terre (tubercule), la tomate (fruit), la rhubarbe (tige) ou la salade (feuille), l’oignon (bulbe) sont des légumes.

La définition courante du fruit est assez large : c’est un aliment végétal au goût plus ou moins doux et sucré, que l’on consomme le plus souvent en collation ou au dessert : dans ce cas les fraises, cerises et autres ananas sont des fruits et la tomate ou la courgette n’en sont pas un.

  • Pour ces définitions courantes, la distinction fruit et légume est donc au bon goût des cuisiniers;
  • Tout cela est donc très simple ! La complication (qui n’en est pas une) vient des définitions BOTANIQUES du fruit et du légume, qui n’ont rien à voir avec la définition courante des gastronomes et qui est souvent mélangée, donnant le méli-mélo de réponses que nous avons obtenues;

Ce que nous dit Robert : (xii e ). Production des plantes apparaissant après la fleur; (bot. ) ovaire développé de la fleur des plantes phanérogames qui contient et protège les ovules devenus graines. Le fruit pour un botaniste est donc le résultat du développement de l’ovaire de la fleur d’une plante. C’est cette définition qui semble complexe et qui embrouille la population car dans ce cas la tomate est un fruit ! Regardons plutôt… Piment Fruit Ou Légume En effet, la tomate (légume) provient bien du développement de la fleur après fécondation, elle est donc le fruit de la Tomate ( Solanum lycopersicum L. Il est donc très simple (ou presque) pour un botaniste ou un jardinier de déterminer ce qui est un fruit ou non et de dire, ce fruit (botanique) se mange en tant que légume (définition courante) : il est donc plus clair de le définir comme un légume-fruit ! Quid du légume en botanique ?  3   (1793). Voyez plutôt : Piment Fruit Ou Légume Le haricot (légume) est issu du développement de la fleur du Haricot ( Phaseolus vulgaris ), c’est donc aussi un légume-fruit. Au-delà de ces légumes-fruits, les autres légumes ont aussi eu droit à leur dénomination plus précise (légume-tige etc. A partir de là les botanistes et le grand public ont tenté de se réconcilier: ils ont commencé à parler de légume-fruit, légume-tige, légume-feuille.

Bot. Gousse des légumineuses. Il s’agit donc du fruit des légumineuses (aujourd’hui fabacées), famille dont font partie le haricot, la fève ou le mimosa. Un légume est donc un fruit pour le botaniste. Cette notion est assez simple : comme nous l’avons vu les légumes peuvent correspondre à différentes partie de plantes,  il faudrait alors distinguer les différents types de légumes.

On définit alors les légumes-fruits qui sont des fruits botaniquement parlant (tomate, courgette, poivron…) car provenant du développement de la fleur après fécondation mais que l’on consomme comme légume ! Nous obtenons aussi les légumes-tiges (rhubarbe) au sein desquels on peut rattacher les bulbes (oignon, ail, poireau…) mais aussi les tubercules (pomme de terre, topinambour…).

  • Les légumes-racines (carotte, betterave, navet…) et les légumes-feuilles (endive, laitue, mâche, épinards…) Ainsi ces dénominations plus précises respectent le sens botanique et le sens gastronomique;
  • Pour finir de compliquer un tout petit peu, en diététique et en nutrition on parle aussi de féculents qui peuvent correspondre à n’importe quelle partie d’une plante potagère ou non dont le contenu glucidique est important (sous forme d’amidon très souvent);

Les plus courants sont les céréales, les tubercules etc. Pour conclure sur cette partie définition, je dirai que si vous parlez de fruits et légumes, vous ne pouvez pas vous tromper car leur définition repose sur leur utilisation dans la vie courante : le melon est-il un fruit ou un légume ? Tout dépend de la consommation que vous en faites. Et vous pourrez à coup sûr parler de légumes-fruits ou autres légumes-choses sans vous tromper ! Trouvez ici un petit tableau récapitulatif, non exhaustif qui vous permettra peut-être d’y voir plus clair : Piment Fruit Ou Légume.

See also:  Le Fruit Qui Pu?

Pourquoi la tomate n’est pas un fruit ?

En botanique, la tomate est un fruit. Les graines de tomate sont les pépins qui se trouvent à l’intérieur. Comme les tomates, les concombres, les aubergines, les poivrons, les haricots verts, les courgettes et les citrouilles sont des fruits! Par contre pour les botanistes, la fraise n’est pas un fruit.

Est-ce que le piment est une épice ?

Moulu, en grains, en flocons, en filaments ou bien entier, le piment en cuisine peut être utilisé à travers de multiples formes. Il existe de nombreuses variétés de piment dont l’une des plus connues en France est le piment d’Espelette. Avec sa forme longiligne et sa couleur rougeâtre, le piment en général est souvent associé à une épice forte et piquante en bouche.

Les termes « c’est très épicé » y sont d’ailleurs associés. Mais certains piments apportent de la saveur tout en restant doux. Il existe des piments doux et forts qui peuvent convenir à toutes sortes de palets.

L’intensité des piments est définie selon l’échelle de Scoville. Pour vous donner un ordre d’idée, le piment d’Espelette, spécialité du pays basque, est un aliment doux comparé au piment pequin qui est très fort. Le piment élu le plus fort au monde se nomme « Pepper Carolina », qui atteint un score de 1.

5 / 2 millions SHU sur l’échelle de Scoville, quand le piment Cayenne atteint en comparaison environ 85. 000 SHU (Scoville Heat Unit). Par ailleurs les piments ne sont pas tous rouge ! Il en existe des verts, des jaunes, des orange et même des violets.

Ces variétés de piments peuvent apporter de la couleur dans votre cuisine, et surtout, ils n’ont pas la même utilité et ne s’utilisent pas tous dans toutes les recettes… Découvrez toutes les possibilités culinaires des piments FUCHS pour élaborer des recettes épicées..

Qu’est-ce qui définit un fruit ?

Fruit et légume : une différence botanique – Le fruit, en botanique, est l’organe végétal comestible des plantes à fleurs, issu de leur pollinisation. Après la fécondation – même s’il n’y a pas toujours fécondation – le pistil se transforme en fruit.

  1. Lors de ce procédé, la paroi de l’ovaire devient la paroi du fruit, celle qui renferme les graines nécessaires à sa reproduction;
  2. Il peut s’agir de la peau d’un fruit (épicarpe), de la partie juteuse du fruit (mésocarpe) ou encore d’un noyau ou d’un pépin (endocarpe);

Le légume désigne quant à lui la partie comestible d’une plante potagère. Il peut s’agir des feuilles, comme pour les salades, les choux ou les épinards, des tubercules ou des racines (l’on pense aux pommes de terre , radis et autre manioc), de bulbes comme les oignons ou les échalotes.

  • Il peut également s’agir de tiges ou de pousses : c’est le cas du fenouil, des asperges ou des poireaux, par exemple;
  • Enfin, mentionnons les germes (soja) ou graines, comme les pois chiche ou les lentilles;

Dans ce dernier cas, l’on parle d’ailleurs de légume sec, ou légumineuse.

Est-ce que la tomate est un fruit ?

La classification botanique : la tomate est un fruit. – Un botaniste se servira de la classification botanique basée sur les caractéristiques physiologiques de la plante telles que la structure, le fonctionnement et l’organisation de la plante. 1   Par conséquent, dans le langage botanique, un « fruit » est un produit portant les graines qui pousse de l’ovaire d’une plante florissante ou, en d’autres termes, le fruit est la manière de laquelle la plante répand ses graines.

2  Au sens botanique du terme, un fruit contient au moins une graine et pousse de la fleur d’une plante. 1  Avec cette définition à l’esprit, on classe la tomate parmi les fruits, car celle-ci contient des graines et pousse de la fleur du plant de tomate.

D’autre part, en termes botaniques, il n’existe pas de définition établie des « légumes ». Il s’agit plutôt d’un terme général englobant toutes les autres parties comestibles de la plante, comme les racines, les tiges et les feuilles. 1   Ainsi, avec un chapeau de botaniste sur la tête, nous classerions les aliments tels que les pommes, les fraises et les pêches parmi les fruits, y compris les tomates !.

Est-ce que la banane est un fruit ?

C’est l’un des aliments les plus consommés sur la planète… la banane, championne de l’énergie est en plus un trésor de bien-être, d’astuces pour le quotidien et de gourmandise !  Championne des aliments énergétiques, délicieuse et pleine de ressources, ce n’est pas par hasard si la banane est l’un des fruits préférés des français !   Entre l’Inde et l’Australie… La banane serait le premier fruit cultivé par l’homme Le bananier, plante géante dont les feuilles peuvent mesurer jusqu’à 8 mètres ne peut produire qu’un régime par an, soit environ 300 bananes reparties par dizaines en petites grappes.

Première plante alimentaire cultivée par l’homme, on la trouve sous les climats chauds et humides. Gourmande, généreuse, la banane est un fruit du quotidien, partout dans le monde, et c’est l’un des fruits préférés des français ! Originaire d’une zone étendue entre l’Inde, la Chine et le nord de l’Australie en passant par les Philippines, la banane est mentionnée pour la première fois dans un texte bouddhiste datant de 600 avant notre ère… mais elle serait la première culture alimentaire de l’homme remontant à 12 000 ans !  C’est dire qu’il ne s’agit pas d’une nouveauté sur la planète fruit !  Selon certains auteurs, Alexandre le Grand l’aurait ramenée en occident après une expédition dans l’Indus en 327av J.

C, selon d’autres, on devrait plutôt sa découverte à Marco Polo lors de son voyage en Chine. Quoi qu’il en soit, si la banane connait aujourd’hui un succès considérable dans le monde entier, elle ne fut connue des Européens que tardivement, à la fin du XVème siècle , aux Antilles où elle était cultivée mais réservée à une consommation locale.

  1. Entre 1860 et 1870 , les exploitations bananières vont se multiplier en Amérique centrale et le commerce de la banane va prendre son essor jusqu’en Europe où le fruit commence à être distribué par les portugais;

Immédiatement plébiscitée par les européens, elle va rapidement devenir l’un des fruits phares dans l’alimentation de base. Son succès grandissant, la banane est aujourd’hui le fruit le plus consommé en France avec la pomme. La banane autour du monde et en quelques chiffres… Inde, Brésil, Philippines, Equateur, Afrique, Indonésie sont aujourd’hui les plus grands pays producteurs de bananes et offrent à l’Europe une production ininterrompue toute l’année.

Fragiles, les bananes destinées à l’exportation doivent être cueillies vertes, entreposées ensuite à leur arrivée dans des entrepôts appelés « mûrisseries » où l’on va attendre qu’elles blondissent sous une température comprise entre 16 et 20 degrés.

Elles pourront alors être commercialisée. 110 Millions de tonnes  : c’est la production mondiale de bananes, soit 3330 kilos par seconde ! 226 000 tonnes  : c’est la production française, qui provient de la Martinique pour 80 %  7,5 kg  : c’est la consommation française de bananes par habitant et par an (soit environ 50 bananes) … un peu moins qu’aux états unis où cette consommation est d’environ 12 kg… mais on est loin de la consommation en Afrique de l’Est qui est de 250 kg par an et par habitant ! Plus de 7 milliards de dollars  : c’est ce que représente le commerce international de la banane.

  1. La banane : un fruit mais aussi un légume ! Les bananes « de dessert » sont parmi les fruits préférés des français;
  2. Elles déclinent leurs couleurs et leurs saveurs en fonction de leur région d’origine et vous les trouverez toute l’année : à la croque ou poêlées, au four ou frites, vous dégusterez les bananes de 1001 manières aussi gourmandes qu’originales ! Voici celles que vous trouverez sur les étals de vos marchés : La Poyo : assez droite avec un pédoncule allongé et une couleur jaune bien soutenue;
See also:  Comment Avoir De Gros Légumes?

Elle nait principalement sous le soleil des Antilles françaises, du Cameroun et de la cote d’ivoire et c’est la variété la plus courante et la plus consommée en France. Sa chair est moelleuse, sucrée … un fruit qui fond dans la bouche et laisse ses arômes parfumer le palais.

La Grande naine et la Petite naine : vous les reconnaîtrez grâce à leur pédoncule plus court et leur courbure plus accentuée. Vous la trouverez en général assez verte s sur les étals mais pourrez la voir se vêtir d’une belle teinte jaune d’or lorsque chez vous elle arrivera à maturité.

Elles proviennent généralement des Antilles ou d’Afrique mais certaines productions sont également assez généreuses du côté de l’Amérique centrale. Vous apprécierez sa chair fondante particulièrement parfumée avec des arômes soutenus. La Frayssinette : de la famille des bananes « sucrier » : très sucrés ce sont des fruits courts et droits avec une peau plus minces que leurs cousines.

La banane Plantain  : c’est la banane légume  ! Moins sucrée que ses cousines, plus longue, avec une peau très épaisse, elle se consomme généralement cuite en accompagnement, au même titre que la pomme de terre… parfaite avec du poulet, du poisson, en purée mélangée à un autre légume, et même frite entière.

Bien que la banane plantain ne fasse pas vraiment partie des habitudes culinaires de la métropole, elle se glisse de plus en plus souvent dans les plats gourmands proposés sur la table des chefs. Quelle que soit la saison ou la variété, choisissez vos bananes plutôt vertes et laissez-les murir tranquillement à température ambiante.

Ne les mettez pas au réfrigérateur , elles détestent le froid  et ne supportent pas une température inférieure à + 12°C !  Ne choisissez pas des bananes tachées de brun clair car c’est le signe qu’elles ont certainement gelé dans les entrepôts et qu’elles ne mûriront pas.

Coté nutrition, la banane, c’est la championne de l’énergie. elle vous donne la pêche ! Riche en glucides, en fibres et en minéraux, la banane est un fruit qui convient à tous, des bébés qui apprécient particulièrement son gout doux et sucré, aux sportifs pour qui elle est une réserve d’énergie pure (90cal/100g) ; fruit de l’effort par excellence, elle est également régénératrice grâce à ses sucres assimilables qui accélèrent la récupération.

  • A savoir   : séchée, la banane multiplie par trois ses propriétés énergétiques ! La banane est également source de vitamine C avec 15mg pour 100 g , ce qui en fait une excellente source de tonus;
  • Sachez néanmoins que plus la banane est mûre et moins elle contient de vitamine C;

Avec en plus une bonne dose de potassium (310 mg/100g), de magnésium (32 mg/100g), de fer (1,2 mg/100g), de vitamines A et B6 et de phosphore , la banane se montre généreuse pour le bien-être de toute votre famille ! Bonne pour le corps et l’esprit, c’est de toute évidence le fruit de la bonne humeur… d’où l’expression « avoir la banane » pour décrire le fait d’afficher un grand sourire, d’être en bonne forme, dynamique, et d’avoir le moral au beau fixe ! La banane a plus d’un tour dans sa peau ! La banane est un aliment santé incontestable, mais pas seulement… sa peau possède des propriétés antifongiques et antibiotiques et vous pourrez l’utiliser pour soigner des petits bobos du quotidien.

  • Un remède naturel à portée de main dans votre cuisine !  Contre les piqûres d’insectes :  Frottez la zone de la piqure avec l’intérieur de la pelure de banane… gonflements et démangeaisons diminueront instantanément ! Contre les verrues  : Placer un morceau de l’intérieur de la peau d’une banane sur votre verrue et maintenez-la en place grâce à un sparadrap ; Laissez agir quelques heures et renouvelez l’opération jusqu’à ce que la verrue disparaisse;

Contre les brûlures, morsures, coupures  : connue en médecine traditionnelle pour accélérer le processus de cicatrisation, la peau de banane, en cataplasme, sera un traitement de choix contre ces petits maux du quotidien ; Contre les coups de soleil  : passez l’intérieur d’une peau de banane sur la zone touchée par le coup de soleil afin de calmer l’effet de brulure. Le saviez-vous ?

  • Il existe une variété de bananiers à fruits amers qui permet de produire de la bière et du vin !
  • Pour les Hindous, le bananier est le symbole de la vanité des biens.
  • Le bananier est également, dans de nombreux pays tropicaux, cultivé pour certains usages traditionnels du quotidien : certaines variétés produisent en effet des fibres végétales très solides, destinées aux constructions traditionnelles et les feuilles, pratiquement imperméables sont utilisées pour les toitures, ainsi qu’en cuisine pour la cuisson des aliments « en papillote ».

La banane, un atout cuisine plein d’audace ! La banane, fruit ou légume se marie avec gourmandise à 1001 recettes sucrées ou salées. Sortez des sentiers battus, étonnez vos convives et surtout régalez-vous ! Côté sucré  : bien sûr il y a les incontournables gâteaux et muffins … classiques et juste délicieux. Mais pourquoi ne pas gâter vos enfants avec les mousses ou les smoothies aux bananes… Ou jouer les accords parfaits en mélangeant la banane à d’autres fruits pour la réalisation de compotes, de purées, de confitures… banane framboise, banane rhubarbe, banane mangue… déclinez les alliances à l’infini, car avec la banane tout est possible ou presque ! Et bien sûr, nous n’oublierons pas le plus réussi des mariages avec le plus grand nombre de fans, celui de la banane et du chocolat ! Côté salé  : pour les accompagnements de viandes ou de poisson, osez les mélanges bananes plantains et herbes fines aux contrastes étonnamment parfumés…Accompagnez vos viandes blanches de bananes plantain sautées… pour changer des pommes de terre ! Testez un curry de poisson aux bananes ou encore un ragout de bœuf aux bananes plantain… les gourmets n’en n’ auront rien à redire.

  • Vous constaterez également que la peau se régénère plus rapidement;
  • Contre les taches dentaires  : frottez chaque jour vos dents tachées directement avec l’intérieur d’une peau de banane ; celle-ci possède un effet blanchisseur qui vous aidera à lutter contre les taches dues au café, au vin ou au thé;

Vous l’avez compris, la banane se prête aux recettes les plus gourmandes de desserts et accompagne subtilement certaines préparations salées… à vous de décider ! Elle&Vire vous encourage aujourd’hui à oser l’originalité tout en délicatesse avec quatre recettes qui offrent à la douceur de la banane l’onctuosité de sa crème entière.