Madina Legue

Acheter des produits

Comment Faire Des Semis De Légumes?

Comment Faire Des Semis De Légumes

– Les supports de cultures pour faire ses plants Il est possible de faire son propre terreau, avec des feuilles mises en tas pendant 2 ou 3 ans par exemple. Un compost de plusieurs années ayant perdu ses pouvoirs fertilisants pourra également être utilisé comme terreau. On trouve aujourd’hui dans toute jardinerie digne de ce nom des terreaux biologiques de qualité, certes un peu plus chers que les terreaux non bio (qui contiennent des éléments chimiques interdits en bio). Les exigences des plantes varient selon leur stade de développement. Le substrat utilisé dépendra donc de ce stade. Ainsi un terreau de semis devra être particulièrement léger (on peut y ajouter du sable), se réchauffer facilement (couleur noire) et ne pas contenir (ou très peu) d’éléments fertilisant : un compost insuffisamment mûr risque en effet de bloquer la germination.

Un terreau pour le repiquage devra par contre être apte à nourrir la plante jusqu’à sa plantation : il contiendra donc du terreau de plantation ou de repiquage (1/3) du compost mûr (1/3 environ) ainsi que de la terre du jardin (1/3).

Comment semer des graines en pépinière La réussite d’une culture est largement tributaire de la qualité du semis. La lumière, la température ainsi que la profondeur de semis jouent un rôle déterminant dépendant de l’espèce. Nous ne pourrons entrer ici dans les détails  (je vous suggère de consulter les  articles déjà parus sur les cultures potagères spécifiques , certains ont déjà été publié, d’autres sont à venir…). Semis en plaques alvéolées et en godets Chacun a ses techniques : certains sèment directement en godet, d’autres préfèrent semer en terrine et repiquer les plants (parfois 2 repiquages). Vous adopterez l’une ou l’autre de ces pratiques en fonction du temps et l’espace dont vous disposez mais aussi de l’expérience que vous en aurez. Semez à une profondeur de 0,5 cm pour les petites graines et jusqu’à 3 cm pour les plus grosses (On considère que les graines doivent être semées à une profondeur à peu près équivalente à 5 fois leur épaisseur). Pour ce qui me concerne, je sème dans une terrine (fond percé) peu profonde remplie de terreau de semis (bio bien sûr) ; je repique ensuite les plants en godets… Repiquer les plants Plants de tomates repiqués en godets individuels Le repiquage favorise le développement du système racinaire. Le repiquage en godets (1 plant par godet) s’effectue pour les tomates et les aubergines dès l’apparition des feuilles vraies (un repiquage plus tardif retardant la floraison) ; pour les autres légumes, au stade de 3 ou 4 feuilles vraies. Mettez un peu de compost bien mûr au fond des godets pour aider au développement initial des plants puis complétez avec un mélange de terreau de repiquage (toujours bio évidemment) et de terre du jardin.

  1. Après le semis, tassez légèrement et arrosez avec un brumisateur;
  2. Maintenez humide jusqu’à la germination (sans noyer le terreau);
  3. Tant que les températures extérieures sont basses (- de 20°C), les terrines ou godets de semis seront placés dans une pièce chaude de la maison (derrière un fenêtre exposée au sud dès que les plants sont sortis, sans quoi ils vont s’effilocher), dans une véranda chauffée, dans une enceinte de germination, dans une serre (attention aux nuits froides) ou encore sur une couche chaude;

Éliminez les plants étiolés. Ils ne donneront rien de bon. Ne tenez pas le plant  par la tige (vous risqueriez de les casser et de plus les parties « froissées » n’émettent plus de racines). Manipulez le plantule en le prenant sous les racines et mettez-le en place en le maintenant sous les racines (avec un peu de terreau autour) avec le pousse et l’index de l’autre main.

Tassez bien autour de la tige. Arrosez sans mouiller le feuillage. Laissez sécher le terreau avant d’arroser à nouveau (une humidité permanente peut entraîner des maladies). Petite explication en image : Your browser does not support the video tag.

Cette vidéo est extraite du module 7 de la formation Faites vos plants.

Quand commencer les semis de légumes ?

Calendrier de semis de légumes

Légumes Semis à l’intérieur Semis à l’extérieur
Chou-rave Fin avril Début mai
Citrouille et autres courges d’hiver Début mai Début juin
Concombre Mi-mai Début juin
Courgette et autres courges d’été Début mai Début juin

.

Comment faire ses semis Soi-même ?

Quand et comment faire des semis ?

Stratification au froid – Certaines semences, comme des fleurs indigènes du Québec, sont habituées de passer l’hiver sous la neige. Elles se réveillent ensuite avec le retour du soleil et de la chaleur printannière. Pour favoriser leur germination, certaines semences doivent subir un processus qu’on appelle la stratification au froid. 1) Dans un contenant ou un sac refermable, mélangez les semences avec du terreau humidifié. 2) Placez-les au réfrigérateur pour une période de 30 à 90 jours. 3) Ensuite, sortez-les de leur sommeil en les plaçant à la chaleur, dans des pots. Référez-vous alors aux techniques de semis ci-dessous.

Comment bien faire les semis ?

Où placer les semis ?

Vous avez choisi l’une des variétés de graines que nous proposons dans notre  boutique ?  – En février en mars et en avril, vous pourrez commencer à faire des semis dans des petits pots, pour préparer le potager du printemps. Mais attention, il y a quand même quelques étapes à suivre! Pourquoi fait-on des semis? Les semis en intérieur permettent d’aider la graine à démarrer et au plant de commencer à se développer lorsqu’il est encore fragile.

Pour pouvoir germer, les graines ont besoin de chaleur, et c’est donc souvent plus facile de les faire germer au chaud à l’intérieur. Cela permet également de repérer la petite plante qui germe, et de lui donner de l’espace.

C’est parfois un peu plus difficile pour elle de germer en pleine terre, au milieu d’autres petites graines (celles qu’on appelle si bien les “mauvaises” herbes). La plante pour pousser a besoin de Chaleur, et d’humidité! C’est donc ce qu’on va lui apporter en plantant nos graines d’abord à l’intérieur, avant de les replanter en pleine terre à l’extérieur pour qu’elles puissent vraiment grandir, et prendre plus de place.

Attention toutefois à une chose : une fois que vous voyez les cotylédons apparaître (les deux premières feuilles), alors il faudra que la plante soit en pleine lumière, sinon ils pourraient avoir tendance à filer : la tige grandit très vite et est très fine, car la feuille va chercher la lumière.

Vous pourrez alors sortir vos plants pendant la journée si il ne gèle pas, et le rentrer le soir. Le Petit conseil d’Hubert notre horticulteur : Pour la germination, la chaleur est un élément essentiel. A 20°C, certaines plantes germent en 48h, alors qu’à 10°C elle vont mettre une semaine voir 10 jours.

  • Il faut donc trouver un endroit bien chaud pour les premières 24h;
  • Attention, sur un radiateur la terre pourrait se dessécher, déshydrater le germe et le tuer;
  • Pour qu’elle puisse bien germer, la graine a besoin d’être dans une terre humide;

Arose régulièrement avec un brumisateur. Dès que le germe apparaît, la priorité n’est plus la chaleur mais la lumière. Place ton pot en pleine lumière derrière une fenêtre. Les plants cultivés en intérieur sont parfois frêles car ils poussent en hauteur à la recherche de la lumière Quel sont les meilleurs contenants pour faire des semis ? 

Vous pouvez utiliser des pots recyclés ou récupérés. Pour les plants qui ont besoin de temps pour grandir (comme les tomates, les aubergines ou les poivrons), l’idéal, est de semer dans des contenants qui sont biodégradables, et qui permettent aux plants d’être transplantés directement au jardin ou dans un grand pot, avec leur terre et sans abîmer les racines. Si vous utilisez des petits godets en plastique troués en dessous, vous pouvez les placer dans un grand plateau que vous remplirez d’eau régulièrement 

.

Où mettre ses semis dans la maison ?

En fonction de la saison et des besoins en chaleur de chaque espèce, il faut semer à l’intérieur (en caissettes, en terrines, en godets), sous abri (sous châssis, sous tunnel) ou à l’extérieur. Découvrez nos conseils pour réussir vos semis sous abris ou en intérieur.

  • Certaines espèces délicates ont besoin de beaucoup de chaleur pour bien germer et les plantules ne supportent pas la moindre gelée;
  • C’est pourquoi les semis sont réalisés à l’intérieur, dans une pièce chaude et bien éclairée : – dans des terrines ou caissettes pour les aubergines, les tomates – en godets pour tous les légumes fruits (aubergines, concombres, cornichons, courgettes, melons, pastèques, tomates;
See also:  Comment Conserver Les Grains De Kefir De Fruit?

Dans le Sud-Ouest et le Midi, il est possible de semer ces espèces directement en pleine terre à condition d’attendre que le sol soit suffisamment réchauffé. Les semis en godets permettent d’élever les plantes individuellement et de les transplanter bien enracinées, avec leur motte de terre.

  • Certains godets biodégradables permettent un repiquage direct avec le godet, qui se dégradera dans le sol;
  • L’utilisation d’un presse motte peut être également une bonne alternative économique;
  • En effet, le presse motte permet de créer de petites mottes de terreau de semis dans lesquelles vous allez placer vos semences, plus besoin de godets;

Placez les mottes sur un plateau avec un fond d’eau. Vous pourrez planter directement les mottes en pleine terre, plus de stress pour le jeune système racinaire de vos plants. Pour toutes les petites semences il vaudra mieux choisir le presse motte 17 mm, il permettra le démarrage précoce des cultures sur une surface réduite, idéal pour les légumes à repiquer plusieurs fois (céléri, chou.

Quelle terre pour les semis de légumes ?

Le choix du substrat est un élément crucial pour le semis ! La qualité du substrat fait partie des premiers facteurs influençant la germination des graines. L’humidité, la lumière et la température ont également un rôle non négligeable. Quelles sont les caractéristiques d’un substrat pour semis Un bon substrat possède des propriétés qui permettent à la fois une croissance rapide et saine des plantules.

La capacité de rétention en eau  : L’eau est indispensable à la germination ! La graine se gorge d’eau et gonfle. Progressivement les téguments se ramollissent et la première racine appelée radicule apparait.

Viennent ensuite les cotylédons et les feuilles. Le substrat doit donc pouvoir retenir une grande quantité d’eau et rester humide tout au long de la période de culture afin d’assurer une nutrition hydrique suffisante à la plante. Porosité et drainage  : L’excès d’eau est très dangereux pour les graines ! Tout comme les racines et les feuilles, elles ont besoin d’oxygène pour vivre et se développer.

  • Un arrosage trop abondant remplirait tous les espaces d’air (porosité) du sol asphyxiera la graine et les radicelles;
  • Un substrat retenant trop l’eau aura les mêmes conséquences;
  • La plantule affectée flétrira et se décomposera progressivement;

Les milieux très humides sont également propices au développement des bactéries et champignons pathogènes. Les jeunes plantules sont fragiles et particulièrement sensibles à la « fonte des semis » qui affecte les racines et le collet. Choisissez un terreau suffisamment drainant pour limiter l’apparition des maladies.

En général, les terreaux « spécial semis » contiennent du sable de rivière, de la perlite ou autres matériaux qui assurent un bon drainage. Densité et granulométrie  : Les graines auront besoin d’un sol léger pour permettre à la toute première racine d’émerger et de se développer.

La partie aérienne devra elle aussi se frayer un chemin jusqu’à la lumière. Les morceaux d’écorces ou les mottes constitueront des obstacles difficilement contournables par les jeunes organes, c’est pourquoi la granulométrie d’un substrat pour semis doit être fine pour permettre leur développement.

Quantité de nutriments  : La fertilité du substrat dépend de la quantité de nutriments qu’il contient. Au fur et à mesure de leur croissance, les plantules puisent dans leurs propres réserves mais elles extraient aussi les minéraux dont elles ont besoins dans leur substrat.

Les terreaux sont généralement enrichis en nutriments par ajout d’engrais afin de stimuler leur développement. Un substrat exempte de maladies et d’adventices  : Naturellement, un substrat contient des milliers de bactéries et de champignons ! Tous ne sont pas bénéfiques pour les jeunes plantules.

  • Les sacs vendus dans le commerce ont été préalablement stérilisés pour éviter tout risque de maladies;
  • Acheter un terreau pour semis Les terreaux pour semis sont plus onéreux que les terreaux universels mais comme leurs noms l’indiquent, ils sont adaptés au semis;

Le terreau universel est souvent plus lourd et composé de matériaux plus grossiers qui peuvent gênent le développement des jeunes racines et de la partie aérienne. La majorité des substrats vendus sont composés de 30 à 90 % de tourbe. Du fait de l’impact désastreux de son extraction sur les écosystèmes, l’usage de la tourbe devrait être réduit dans les prochaines années.

Sachez qu’un seul centimètre de tourbe demande une dizaine d’année pour être régénéré ! Il existe désormais des terreaux universels et spécial semis portant la mention « sans tourbe », privilégiez-les, ils offrent les mêmes propriétés.

Faîtes votre propre terreau pour semis Vous pouvez aussi faire le choix de faire votre propre terreau pour semis en vous approchant le plus possible des propriétés idéales citées plus haut. Essayer avec 40% de terre de jardin, 40% de compost d’écorces, de fibre de bois ou de déchets verts mûr et 20 % de sable.

Quand commencer les semis en godet ?

Les godets sont de petits contenants d’environ 6 cm de large et de haut. Ils sont adaptés à la culture sous abris. Quelles sont les spécificités du semis en godet ?   Des cultures plus précoces !  Les semis en godet sous abris peuvent débuter au mois de février.

La chaleur fournit aux végétaux les encouragera à germer plus tôt. Les floraisons et les récoltes des semis d’intérieurs seront ainsi en avance de quelques semaines par rapport aux graines semées directement en place.

Pas de repiquage !  Le semis en godet évitera l’opération de repiquage intermédiaire qui stresse la plantule. Lors de la plantation, toute la motte est extraite et le système racinaire est préservé. Moins de risque de diffusion des maladies. Les dimensions des godets imposent une certaine distance entre les plantules et favorise la circulation de l’air.

Les pathogènes (champignons, bactéries, virus) auront plus de difficulté à se propager de godet en godet. Plus de place. Les godets prennent beaucoup d’espace et demandent de l’organisation. Pensez à bien étiqueter et rassembler les godets d’une même espèce !    Dessèchement plus rapide.

Plus le contenant est de petite taille plus l’humidité diminue rapidement. Il faudra bien surveiller les semis pour qu’ils ne manquent pas d’eau. Que semer en godet ? La technique de semis en godet est principalement utilisée dans le cas des grosses graines et des plantes à enracinement pivotant et profond comme les capucines, les tournesols, les pois, les courgettes, les melons et autres cucurbitacées.

  • Cette méthode est aussi préconisée pour les espèces à croissance rapide, qui sont sensibles au repiquage (pois de senteur) ou enfin pour les plantes dont on souhaite seulement avoir quelques plants : les tomates, les aubergines, les poivrons, les piments, les vivaces;

Technique de semis en godet De petits pots plastiques sont vendus, vous pouvez néanmoins réutiliser des pots de yaourt ou autres matériaux de récupération en guise de godets. Vous leur donnerez ainsi une seconde vie avant de les recycler ! Veillez simplement à les nettoyer pour limiter l’apparition de maladie et à les percer pour favoriser le drainage.

  1. Le papier journal est un matériau biodégradable qui peut parfaitement convenir pour le semis ! La composition de l’encre a beaucoup évolué ces dernières années et tend aujourd’hui vers une composition à base d’huiles végétales;

Le chlore n’est plus utilisé dans le blanchiment du papier, les imprimeries ont désormais recours au peroxyde d’hydrogène, un produit non polluant. Pour faire des godets, privilégiez les papiers sans encres couleurs, ils contiennent encore des métaux lourds.

  1. Remplissez les godets avec un substrat pour semis;
  2. Qu’il soit acheté dans le commerce ou que vous le fassiez vous-même, le choix du substrat pour semis est capital car le taux de germination dépendra de sa qualité ! Le substrat pour semis doit être léger, fin, drainant et sain;
See also:  Comment Me Soigner Apres Avoir Respirer Des Produits Chimiques?

Creuser un trou à l’aide d’un crayon. N’enterrez pas trop profondément les graines. En général, une profondeur de 2 à 3 fois leur diamètre est suffisante. Placez 2 à 3 graines et recouvrez de terreau. Arrosez les godets sans détremper complètement la terre, le substrat serait trop compact et les graines n’apprécieront pas un niveau d’humidité trop élevé.

Utilisez une pomme d’arrosage fine ou baigner les godets en laissant imbiber le terreau s’imprégner par capillarité. Laisser les s’égoutter complètement. Recouvrez les godets avec un couvercle vitré, un plastique transparent ou sous une mini serre afin d’augmenter la température, maintenir des conditions humides et stimuler la levée.

Placez-les à la lumière et à proximité d’une source de chaleur. Lorsque les plantules sont levées enlevez le couvercle ou le plastique. Assurez-vous qu’elles aient suffisamment de lumière pour qu’elles ne s’étiolent pas. Endurcissement Lorsque les gelées sont passées, et que les conditions d’humidité et de température sont favorables, les plantules pourront être installées en terre, généralement environ un mois après le semis.

  • Mais avant toute plantation, une phase d’endurcissement sera nécessaire;
  • La transition entre un milieu chaud protégé des intempéries et un environnement avec de fortes variations de températures serait difficilement supportable pour la plante;

Abaissez progressivement la température, puis sortez les pots dans la journée et rentrez-les le soir afin d’habituer la plante à son nouvel environnement..

Quand faire les premiers semis de tomates ?

À quelle date faire ses semis de tomates ? – Il est souvent dit de faire ses semis de tomates en février, voire en janvier, mais il est préférable de patienter jusqu’au mois de mars , et ce pour 2 raisons :

  • Les tomates ont besoin de beaucoup de lumière pour bien se développer, dans l’idéal 14 heures. Or, au mois de février, la durée du jour n’est que de 10 heures, les 14 heures ne seront atteintes qu’à la fin du mois d’avril. Donc à moins d’offrir un éclairage (lampes de croissance) à vos semis de tomates, ceux-ci n’auront pas un développement harmonieux et vigoureux.
  • Les tomates se plantent généralement à la mi-mai , après les fameux saints de glace qui sont le signal de la fin des gelées tardives. Cela veut dire que les jeunes plants auront passé 3 à 4 mois (voire presque 5 dans les régions les plus froides) dans des petits godets dans lesquels les racines tournent vite en rond. Semer à la mi-mars ramène à 2 mois le temps passé en petits contenants.
    • D’ailleurs si vos semis de tomates grandissent trop vite , cela signifie qu’ils n’ont pas assez de lumière;
    • Les tiges ont tendance à s’allonger au lieu de s’épaissir et de devenir robustes;
    • D’ailleurs vous pouvez en faire l’expérience : réalisez des semis en février et des semis mi-mars ou fin mars (même variétés, godets, emplacement, terreau bien sûr), vous observerez que les plants semés le plus tardivement, peut-être plus petits lors de la plantation, rejoignent rapidement leurs aînés;

    La date de plantation peut par contre être avancée si vous plantez sous serre ou bien si vous disposez de voiles de forçage qui protégeront les tomates d’éventuelles gelées. Pour une date de semis plus précise, calculez par rapport à la date de plantation habituelle des tomates chez vous.

À savoir : la date de semis de tomates cœur de bœuf sera la même que la période de semis de tomates cerises ou autres variétés. Certes parmi les très nombreuses variétés de tomates certaines sont dites précoces alors que d’autres sont tardives. Pour autant, une tomate précoce ne doit pas être plantée plus tôt, le terme précoce s’applique à la fructification, elle donnera des tomates plus tôt.

Quand faire ses semis 2022 ?

A quelle période réaliser les semis de tomates en 2022 ? – SarahJourie Attention, ne semez pas trop tôt sinon elles manquent de lumière pour leur croissance. Et il ne faut pas les replanter en pleine terre avant la mi-mai 2021. Personnellement, je sème fin mars tous les ans. Articles en rapport avec le sujet : TOMATE → Pourquoi mes feuilles de tomates se recroquevillent ? → Comment conserver les tomates ? → Protéger les plants de tomates du soleil 2 autres articles qui ont intéressé les visiteurs de cette page Fonte des semis de tomates et Dates pour préparer les plants de tomates Les 3 derniers articles du blog de jardinage naturel → La culture de la patate douce → Culture des fèves en permaculture → Tuteurer les haricots à rame GILLES , web-jardinier : J’aime partager avec les gens des astuces au jardin potager dans un intérêt commun, avoir une production abondante, naturelle et écologique. Au menu, suivi de culture 2018/2022, programme pour débutants, fiches de culture des légumes et calculatrice du jardinier. Ce site participe au Programme Partenaires d’Amazon EU, un programme d’affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.

Quel est le meilleur terreau pour les semis ?

Le terreau idéal est donc d’une faible granulométrie, fin et léger, dépourvu d’obstacles qui pourraient gếner la levée. Un terreau fin va de plus totalement entourer la graine d’un film humide qui va favoriser la germination.

Quand semer les tomates en 2022 ?

Détails Publication : 15 février 2018 15 février 2018 – Les trigones : Si l’on se représente le Zodiaque et ses douze signes comme un gigantesque cercle dans le firmament, les représentants d’un élément forment entre eux un angle de 120 degrés. En astrologie, on appelle cet angle un trigone, un triangle aux angles égaux.

  1. On obtient donc quatre trigones, activés par la Lune à un rythme d’environ 9 jours;
  2. – Trigone de feu (bélier, lion, sagittaire) comprennent les plantes-fruits telles que haricots, petits pois, tomates, courgettes, maïs, ainsi que les fruits et les baies;

Ces plantes aiment la chaleur et le soleil, et on les récolte durant la belle saison. – Trigone de la terre (taureau, vierge, capricorne)comprennent les plantes à racines : radis, betteraves rouges, céleris, salsifis, carottes, raifort, navets, pommes de terre, oignons, qui se forment dans la terre.

  1. – Trigone de l’air (gémeaux, balance, verseau) comprennent les plantes-fleurs;
  2. Il s’agIt des fleurs, mais aussi du lin, du colza, du tournesol, du chou-fleur, du brocoli et de l’artichaut, dont les fruits se développent sous forme de fleurs;

– Trigone de l’eau (cancer, scorpion, poissons) comprennent les plantes-feuilles. Leurs ” fruits ” sont les feuilles que nous mangeons : salades, choux, endives, épinards, mâche, persil, herbes comme le basilic ou le romarin. Les signes du Zodiaque de la Lune ascendante sont : Sagittaire, Capricorne, Verseau, Poissons, Bélier et Taureau.

Les signes du Zodiaque de la Lune descendante sont : Gémeaux, Cancer, Lion, Vierge, Balance et Scorpion. Lorsque la Lune parcourt les signes descendants, la période est favorable pour planter. Lorsqu’elle parcourt les signes ascendants, la période est favorable aux semis, à la récolte et à la conservation des fruits et légumes.

CALENDRIER LUNAIRE POUR LES SEMIS DE TOMATES 2022 JOURS FAVORABLES FEVRIER 2022: – le 26 et 27 février. JOURS FAVORABLES MARS 2022: – le 6,7,8 mars. JOURS FAVORABLES AVRIL 2022: – le 3,4 avril. CALENDRIER LUNAIRE POUR LES PLANTATIONS DE TOMATES 2022 (*) JOURS FAVORABLES MAI 2022: – les 9, 10 et 11 mai:, le 18, 19mai, plantez les tomates.

Quelle température pour sortir les semis ?

La température idéale pour la levée des semis se situe entre 18 °C et 22 °C que ce soit pour les fleurs annuelles (œillets d’Indes, pétunias, zinnias, clarkia, sauges, agératums, capucines, centaurées, cosmos, immortelles, impatiens, bégonias) ou pour les tomates, poivrons, aubergines, concombres, melons, potirons,.

Pourquoi les semis ne poussent pas ?

“Mes semis filent. Que faire ?” – Si vos semis filent, c’est probablement qu’ils n’ont pas assez de soleil ou de chaleur. Les plantules filent vers le haut pour chercher la lumière et se fragilisent. C’est donc le  décalage entre chaleur et luminosité  qui perturbe les plants.

Voici l’astuce pour remédier à ce problème ! Dès que vos plants commencent à germer, mettez-les dans un lieu frais la nuit (jusqu’à 5 degrés minimum). En effet, en journée, il y a suffisamment de lumière donc les plants ne cherchent pas la lumière.

En revanche, pendant la nuit, ils filent vers le haut pour trouver la lumière. Ainsi, en mettant vos plantations au frais pendant la nuit, elles arrêtent de pousser et ne filent plus !.

Quand planter matin ou soir ?

Quel est le meilleur moment pour semer? Au printemps, vous pouvez semer à tout moment de la journée. En été, en revanche, ne semez pas en milieu de journée, aux heures les plus chaudes. Préférez les jours où le temps est couvert.

Quand commencer les semis en godet ?

Les godets sont de petits contenants d’environ 6 cm de large et de haut. Ils sont adaptés à la culture sous abris. Quelles sont les spécificités du semis en godet ?   Des cultures plus précoces !  Les semis en godet sous abris peuvent débuter au mois de février.

La chaleur fournit aux végétaux les encouragera à germer plus tôt. Les floraisons et les récoltes des semis d’intérieurs seront ainsi en avance de quelques semaines par rapport aux graines semées directement en place.

Pas de repiquage !  Le semis en godet évitera l’opération de repiquage intermédiaire qui stresse la plantule. Lors de la plantation, toute la motte est extraite et le système racinaire est préservé. Moins de risque de diffusion des maladies. Les dimensions des godets imposent une certaine distance entre les plantules et favorise la circulation de l’air.

Les pathogènes (champignons, bactéries, virus) auront plus de difficulté à se propager de godet en godet. Plus de place. Les godets prennent beaucoup d’espace et demandent de l’organisation. Pensez à bien étiqueter et rassembler les godets d’une même espèce !    Dessèchement plus rapide.

Plus le contenant est de petite taille plus l’humidité diminue rapidement. Il faudra bien surveiller les semis pour qu’ils ne manquent pas d’eau. Que semer en godet ? La technique de semis en godet est principalement utilisée dans le cas des grosses graines et des plantes à enracinement pivotant et profond comme les capucines, les tournesols, les pois, les courgettes, les melons et autres cucurbitacées.

Cette méthode est aussi préconisée pour les espèces à croissance rapide, qui sont sensibles au repiquage (pois de senteur) ou enfin pour les plantes dont on souhaite seulement avoir quelques plants : les tomates, les aubergines, les poivrons, les piments, les vivaces.

Technique de semis en godet De petits pots plastiques sont vendus, vous pouvez néanmoins réutiliser des pots de yaourt ou autres matériaux de récupération en guise de godets. Vous leur donnerez ainsi une seconde vie avant de les recycler ! Veillez simplement à les nettoyer pour limiter l’apparition de maladie et à les percer pour favoriser le drainage.

Le papier journal est un matériau biodégradable qui peut parfaitement convenir pour le semis ! La composition de l’encre a beaucoup évolué ces dernières années et tend aujourd’hui vers une composition à base d’huiles végétales.

Le chlore n’est plus utilisé dans le blanchiment du papier, les imprimeries ont désormais recours au peroxyde d’hydrogène, un produit non polluant. Pour faire des godets, privilégiez les papiers sans encres couleurs, ils contiennent encore des métaux lourds.

Remplissez les godets avec un substrat pour semis. Qu’il soit acheté dans le commerce ou que vous le fassiez vous-même, le choix du substrat pour semis est capital car le taux de germination dépendra de sa qualité ! Le substrat pour semis doit être léger, fin, drainant et sain.

Creuser un trou à l’aide d’un crayon. N’enterrez pas trop profondément les graines. En général, une profondeur de 2 à 3 fois leur diamètre est suffisante. Placez 2 à 3 graines et recouvrez de terreau. Arrosez les godets sans détremper complètement la terre, le substrat serait trop compact et les graines n’apprécieront pas un niveau d’humidité trop élevé.

  • Utilisez une pomme d’arrosage fine ou baigner les godets en laissant imbiber le terreau s’imprégner par capillarité;
  • Laisser les s’égoutter complètement;
  • Recouvrez les godets avec un couvercle vitré, un plastique transparent ou sous une mini serre afin d’augmenter la température, maintenir des conditions humides et stimuler la levée;

Placez-les à la lumière et à proximité d’une source de chaleur. Lorsque les plantules sont levées enlevez le couvercle ou le plastique. Assurez-vous qu’elles aient suffisamment de lumière pour qu’elles ne s’étiolent pas. Endurcissement Lorsque les gelées sont passées, et que les conditions d’humidité et de température sont favorables, les plantules pourront être installées en terre, généralement environ un mois après le semis.

Mais avant toute plantation, une phase d’endurcissement sera nécessaire. La transition entre un milieu chaud protégé des intempéries et un environnement avec de fortes variations de températures serait difficilement supportable pour la plante.

Abaissez progressivement la température, puis sortez les pots dans la journée et rentrez-les le soir afin d’habituer la plante à son nouvel environnement..

Quand faire les semis en 2022 ?

Calendrier des semis 2022

Plante Entre les plants
Fève 5 cm Mai
Haricot 5 cm Mai
Laitue 25 cm Mai
Mâche 10 cm Mai

.

Quand faire les semis de tomates en 2022 ?

Détails Publication : 15 février 2018 15 février 2018 – Les trigones : Si l’on se représente le Zodiaque et ses douze signes comme un gigantesque cercle dans le firmament, les représentants d’un élément forment entre eux un angle de 120 degrés. En astrologie, on appelle cet angle un trigone, un triangle aux angles égaux.

On obtient donc quatre trigones, activés par la Lune à un rythme d’environ 9 jours. – Trigone de feu (bélier, lion, sagittaire) comprennent les plantes-fruits telles que haricots, petits pois, tomates, courgettes, maïs, ainsi que les fruits et les baies.

Ces plantes aiment la chaleur et le soleil, et on les récolte durant la belle saison. – Trigone de la terre (taureau, vierge, capricorne)comprennent les plantes à racines : radis, betteraves rouges, céleris, salsifis, carottes, raifort, navets, pommes de terre, oignons, qui se forment dans la terre.

– Trigone de l’air (gémeaux, balance, verseau) comprennent les plantes-fleurs. Il s’agIt des fleurs, mais aussi du lin, du colza, du tournesol, du chou-fleur, du brocoli et de l’artichaut, dont les fruits se développent sous forme de fleurs.

– Trigone de l’eau (cancer, scorpion, poissons) comprennent les plantes-feuilles. Leurs ” fruits ” sont les feuilles que nous mangeons : salades, choux, endives, épinards, mâche, persil, herbes comme le basilic ou le romarin. Les signes du Zodiaque de la Lune ascendante sont : Sagittaire, Capricorne, Verseau, Poissons, Bélier et Taureau.

Les signes du Zodiaque de la Lune descendante sont : Gémeaux, Cancer, Lion, Vierge, Balance et Scorpion. Lorsque la Lune parcourt les signes descendants, la période est favorable pour planter. Lorsqu’elle parcourt les signes ascendants, la période est favorable aux semis, à la récolte et à la conservation des fruits et légumes.

CALENDRIER LUNAIRE POUR LES SEMIS DE TOMATES 2022 JOURS FAVORABLES FEVRIER 2022: – le 26 et 27 février. JOURS FAVORABLES MARS 2022: – le 6,7,8 mars. JOURS FAVORABLES AVRIL 2022: – le 3,4 avril. CALENDRIER LUNAIRE POUR LES PLANTATIONS DE TOMATES 2022 (*) JOURS FAVORABLES MAI 2022: – les 9, 10 et 11 mai:, le 18, 19mai, plantez les tomates.

Quel semis au mois de mars ?

Laitues, tomates, choux, concombres… Les experts jardins poursuivent avec le mois de mars : « à l’intérieur ou en serre chauffée toujours, semez laitues, tomates, aubergines, poivrons, piments, concombres, céleris, céleris-raves, fenouil bulbeux, petits pois, maïs doux et patate douce.